Content Management Powered by CuteNews
Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO - Paris
| |     Српски | English  
Насловна
Selaković devant le CS NU: le dialogue et la mise en œuvre des accords atteins sont le seul bon moyen de résoudre les questions ouvertes

Le 15 octobre 2021

Discours du ministre serbe des Affaires étrangères Nikola Selaković lors de la session du CS NU consacrée au travail de la MINUK:

Honorable Président du Conseil de sécurité,

Honorables membres du Conseil de sécurité,

Honorable Représentant spécial,

Je tiens à remercier le Secrétaire général des Nations Unies, Guterres, et le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUK, Tanin, pour le rapport et les efforts déployés pour mettre en œuvre le mandat de la MINUK. Je remercie également les membres du Conseil de sécurité de l'attention constante qu'ils portent à la question du Kosovo-Metohija. La République de Serbie tient en haute estime les activités de la Mission des Nations Unies au Kosovo-Metohija et s’emploie pour son travail le plus efficace conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l’ONU, sans en réduire la teneur, dans le but de construire et de préserver une paix, une stabilité et une sécurité durables dans la province.

Monsieur Tanin,

Recevez des expressions de notre gratitude pour l'engagement et la coopération réalisés au cours de votre mandat.

Monsieur le Président,

Le fait que la situation sécuritaire au Kosovo-Metohija au cours de la période précédante ait été marquée par un nombre croissant d'attaques et d'incidents à motivation ethnique dirigés contre les Serbes, ce qui a été également constaté dans le rapport, suscite un grand regret et une grande préoccupation; les institutions intérimaires d'administration autonome de Priština continuent de prendre des mesures unilatérales et refusent de mettre en œuvre les accords atteints dans le cadre du dialogue de Bruxelles; la discrimination institutionnelle continue contre les Serbes, les attaques contre les sites de l'Église orthodoxe serbe et on continue de saper la viabilité économique des communautés serbes de la province.

Nous témoignons qu'à un rythme accéléré, des provocations dangereuses de Priština ont lieu chaque jour, qui mettent gravement en danger la sécurité des Serbes du Kosovo-Metohija et violent directement les traités et accords atteints dans le cadre du dialogue de Bruxelles.

La dernière incursion de force des unités appelées ROSU dans la partie nord de Kosovska Mitrovica, le 13 octobre, est la neuvième incursion de ce genre. Les gaz lacrymogènes, les bombes électriques et la violence débridée deviennent le quotidien des Serbes du nord du Kosovo-Metohija, et cela doit cesser immédiatement.

Lors de la dernière attaque avec des armes à feu et des produits chimiques utilisés par les forces spéciales de Priština, Verica Đelić, 71 ans, est décédée des suites de produits chimiques utilisés dans l'intervention, 10 civils non armés ont été blessés, dont Srećko Sofronijević, 36 ans, qui était grièvement blessé dans le dos, par un fusil automatique. Un bébé de trois mois, miraculeusement resté indemne, s’est également  trouvé dans le colimateur de la fusillade.

Le faux prétexte pour la dernière action unilatérale, comme l'a appelée le haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, était la lutte contre la criminalité organisée et la contrebande. Mesdames et Messieurs, la Serbie est fermement opposée à la criminalité organisée et à la contrebande, mais les membres du CSNU doivent savoir qu'un objectif mondial aussi important et général, que nous partageons tous, a été cyniquement utilisé pour une attaque armée contre des civils non armés, qui a commencé par un raid aux fusils automatiques dans les pharmacies dans lesquelles les patients de nationalité serbe et d'autres nationalités se procurent des médicaments d'une importance vitale. Quatre jours avant les élections locales au Kosovo-Metohija, afin d'obtenir des votes d'une manière irresponsable et inhumaine, pleinement motivée par des objectifs séparatistes, le régime actuel des institutions intérimaires de Priština  a commencé à prouver sa position sur le statut contraire à la résolution 1244 du CSNU sur les médicaments dont dépend la vie des gens.

Quelques jours plus tôt, une autre provocation de Priština a conduit à une crise dangereuse, lorsque des membres de l'unité dite ROSU, armés de longs canons et renforcés de véhicules blindés, ont été déployés aux points de passage administratifs entre la Serbie centrale et le Kosovo et Metohija - Brnjak et Jarinje - pour y retirer les plaques serbes et les remplacer par des plaques temporaires, ce qui a violemment empêché la libre circulation des citoyens.

Ces événements n'entrent pas dans la période couverte par le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU sur le travail de la MINUK, mais nous devons les évoquer à cette occasion pour faire comprendre à tous à quel point la situation sur le terrain est dramatique et à quel point les conséquences des agissements unilatéraux de Priština peuvent être graves.

Les incursions de formations de police de Priština lourdement armées et composées exclusivement d'Albanais dans le nord du Kosovo-Metohija, sous divers prétextes et motifs, avec un usage excessif de la force, sont des provocations qui ont un potentiel extrêmement dangereux de déstabiliser la situation sécuritaire déjà délicate sur le terrain. Le but des dernières incursions des forces spéciales de Priština dans le nord de la province était de provoquer les Serbes et de les intimider en plus par une démonstration de force, et de provoquer Belgrade à une sorte de réaction précipitée.

Il est évident que Priština avec de tels agissements veut effacer 10 ans de dialogue, qui est le seul moyen de résoudre les questions ouvertes. Ces provocations confirment une fois de plus que les institutions intérimaires de Priština, non seulement n'entendent pas mettre en œuvre tout ce qui a été convenu dans le dialogue de Bruxelles, mais que leur objectif est de nier complètement le dialogue comme moyen de résoudre les problèmes. Le manque de crédibilité de Priština et son jeu dangereux avec le feu, qui peuvent avoir des conséquences imprévisibles, ne peuvent être traités efficacement en appelant «les deux parties»  à faire preuve d'esprit constructif et de retenue, ce qui est depuis longtemps un moyen de communication publique de certains facteurs importants au sein de la communauté internationale. Il n'y a qu'une source de déstabilisation, elle a un nom - elle s'appelle les institutions intérimaires d'autonomie de Priština - et après les événements du 13 octobre, il est clair qu'elle peut et doit être stoppée par une action urgente et décisive de la communauté internationale. Il est maintenant tout à fait évident qu'il ne s'agit plus de provocations sporadiques et isolées de Priština, mais qu'il s'agit d'une campagne organisée de violence à motivation ethnique et de discrimination contre les Serbes.

Nous exprimons également notre préoccupation face à la dernière imposition des taxes de Priština sur certains produits de la Serbie centrale, qui a été annoncée le 8 octobre. Nous rappelons que la décision unilatérale de Priština d'imposer des droits de douane sur les produits de la Serbie centrale en novembre 2018 a entraîné de facto un blocus commercial total et une impasse à long terme dans le dialogue entre Belgrade et Priština. Contrairement à Priština, qui cherche obstinément à établir des barrières vers la Serbie centrale par des actes unilatéraux, Belgrade s'efforce de manière persistante et constante de libéraliser les flux de personnes, de biens, de services et de capitaux, ce qui est l'intention fondamentale de notre initiative «Les Balkans ouverts».

Honorables membres du Conseil de sécurité,

Au cours de la période de mars à septembre de cette année, à laquelle se réfère le dernier rapport, près d'une centaine d'attaques à motivation ethnique ont été perpétrées contre des Serbes, leurs biens privés et les sites du patrimoine religieux et culturel. L'augmentation de la fréquence des attaques s'est accompagnée d'un renforcement de l'intensité de la violence à motivation ethnique, qui cible de plus en plus les enfants, les personnes âgées, les femmes, un petit nombre de rapatriés, ainsi que les églises et autres sites de l'Église orthodoxe serbe.

Cela renforce systématiquement le sentiment omniprésent d'insécurité des Serbes restants, mais dissuade également les rapatriés potentiels, à qui l'on dit en fait que les communautés albanaises locales peuvent les attaquer en toute impunité et les empêcher de retourner vivre dans leurs propres maisons.

L'exemple le plus édifiant de la situation des Serbes au Kosovo-Metohija est le cas de la personne déplacée Dragica Gašić, qui a de nouveau emménagé dans son appartement dans la municipalité de Đakovica début juin. Dans cette ville - que les Albanais locaux appellent fièrement l’endroit interdit aux Serbes - Mme Gašić a d'abord été agressée physiquement et verbalement par ses concitoyens albanais à son retour. Au lieu d'être protégée, cette femme gravement malade a ensuite été victime d'une persécution institutionnelle, qui a été lancée contre elle par les organes d'autonomie locale et la police. Puisqu'il s'agit d'une personne qui est le premier et le seul Serbe à rentrer à Đakovica après plus de vingt ans, il fallait s'attendre à ce qu'à ce moment-là au moins les organisations de la société civile protègent ses droits. Et pourtant, les ONG de Đakovica se sont rapidement jointes aux procédures visant à persécuter Mme Gašić, y compris celles recevant des financements de donateurs internationaux pour des projets liés au renforcement de la démocratie et de l'État de droit.

Je dois également mentionner la dernière attaque contre la maison de la seule femme serbe restante dans le centre de Peć, la professeure à la retraite Rumena Ljubić, dont les fenêtres ont été lapidées à deux reprises le 13 octobre, deux fois en seulement 24 heures.

Le sort de Dragica et Rumena est une image effrayante de l'état réel des droits de l'homme, qui attend au Kosovo-Metohija presque chacun des plus de 200.000 Serbes et non-Albanais déplacés - à condition qu'ils aient le courage de rentrer chez eux dans la province après plus de vingt ans. Je voudrais à nouveau vous rappeler que depuis 1999, seulement 1,9% environ des Serbes et autres non-Albanais déplacés à l'intérieur du pays ont effectué un retour durable au Kosovo-Metohija.

Par conséquent, je pense que ce qui est décrit encouragera les membres du Conseil de sécurité et la présence internationale sur le terrain à accorder une attention prioritaire à la question du retour des personnes déplacées, qui est une partie importante du mandat de la MINUK, prévu par la Résolution 1244 du CSNU.

Je remercie donc en particulier le Secrétaire général d'avoir maintenu cette question extrêmement importante au centre de l'attention et d'avoir réitéré, dans les conclusions de son rapport, l’appel à la création des conditions d'un retour durable des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays et d'une réintégration durable des rapatriés.

Honorables membres du Conseil de sécurité,

Les monuments médiévaux serbes du Kosovo-Metohija - y compris les monuments qui figure sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en péril en raison de leur valeur exceptionnelle, mais aussi du danger constant - font toujours partie du patrimoine culturel le plus menacé d'Europe.

Je vous rappelle qu'il y a plus de 1.300 églises et monastères serbes au Kosovo-Metohija. Les attaques contre le patrimoine culturel et religieux serbe sont en même temps des attaques contre l'identité des Serbes de la province et affectent directement leur sentiment de sécurité.

Un exemple édifiant de l'attitude irrespectueuse envers les monuments culturels et religieux serbes dans la province est le cas du monastère de Visoki Dečani. Le monastère, qui a été la cible d'attaques et de bombardements à plusieurs reprises depuis 2000, est toujours sécurisé par les forces de la KFOR en raison de sa mise en danger. Il est confronté à une série d'actions hostiles, et les auteurs ne sont pas découragés par le fait qu'il s'agit d'un site du patrimoine mondial. Malgré de fréquentes allégations déclaratives, même la décision de la prétendue «cour constitutionnelle» des institutions intérimaires d’autonomie de Priština rendue il y a cinq ans sur la confirmation de la propriété du monastère Visoki Dečani sur 24 hectares de terres. Nous saluons l'évaluation du Secrétaire général de l'ONU sur cette question.

Monsieur le président,

La République de Serbie reste déterminée à trouver une solution politique de compromis, telle qu'envisagée par la résolution 1244, qui garantira une paix et une stabilité durables. Nous sommes fermement convaincus que le dialogue et la mise en œuvre des accords atteints sont le seul bon moyen de résoudre toutes les questions ouvertes.

En tant qu'État voué au respect du droit international et membre des Nations unies, la Serbie s'oppose à toute tentative d'établir un équilibre artificiel entre les parties au dialogue, ainsi qu'à la relativisation de la responsabilité des actes unilatéraux.

Nous constatons avec préoccupation que plus de huit ans après la conclusion de l'Accord de Bruxelles, la création de l'Union des municipalités serbes n'a pas commencé, bien que Belgrade ait rempli toutes ses obligations au titre de cet accord.

Il existe également de nombreux exemples réguliers de Priština violant ou entravant les accords conclus dans le dialogue, dans les domaines de l'énergie, de la justice, de la liberté de circulation et des visites des officiels.

Un exemple en est le verdict condamnant Ivan Todosijević à deux ans de prison, qui est également indiqué dans le rapport du Secrétaire général. L'Accord de Bruxelles a été directement violé, ce qui a également été constaté par les représentants de l'Union européenne. Avec cette procédure, Priština a causé des dommages incalculables au processus de réconciliation au Kosovo-Metohija.

Malgré l'interprétation de la Commission européenne selon laquelle il s'agit d'une violation de l'Accord de Bruxelles, car Todosijević a dû être condamné par un collège composé en majorité de juges de nationalité serbe, Priština n'a toujours pas pris de mesures à ce propos.

Priština a également poursuivi la pratique consistant à interdire aux officiels serbes d'entrer sur le territoire de la province autonome du Kosovo-Metohija.

Nous pensons qu'il est important que la communauté internationale, et en particulier l'Union européenne, en tant que garante de l'accord, insiste fermement pour que les institutions intérimaires d'autonomie de Priština commencent à mettre en œuvre tous les accords conclus.

Honorables membres du Conseil de sécurité,

Comme jusqu’ici, la République de Serbie demeure pleinement déterminée à résoudre la question des personnes portées disparues, ce qui est confirmé par une coopération pleine et entière avec les mécanismes internationaux pertinents, ainsi que par la participation aux travaux du groupe de travail sur les personnes portées disparues. Nous nous attendons à ce que les représentants des institutions intérimaires d'autonomie de Priština remplissent leurs engagements aussi.

Ayant à l'esprit tout ce dont j'ai parlé, nous considérons qu'une présence internationale au Kosovo-Metohija, conformément à la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU, est toujours nécessaire. Outre la MINUK, la présence est importante de la KFOR en tant que principal garant de la sécurité et d'EULEX pour son engagement en faveur de l'état de droit. Je tiens à souligner une fois de plus que la Serbie soutient pleinement le respect du droit international, l'exécution intégrale de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies et les activités de la MINUK à une échelle non diminuée et avec des ressources financières adéquates, afin que la Mission remplisse le mandat qui lui est confié par la résolution.

Je vous remercie.

 



Participation de la République de Serbie au débat plénier de la 212e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

Dans le cadre de la 212e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui se tient du 6 au 20 octobre 2021, un débat en plénière a eu lieu, au cours duquel l'Ambassadeur Tamara Rastovac Siamashvili, Représentante permanente auprès de l'UNESCO, a pris la parole au nom de la République de Serbie. Dans son discours, elle a souligné, entre autres, que la République de Serbie prône fortement le renforcement du multilatéralisme fondé sur des règles et la solidarité internationale. Dans ce contexte, elle a également évoqué la réunion commémorative de haut niveau que la République de Serbie, avec l'Azerbaïdjan, organise les 11 et 12 octobre 2021 à Belgrade à l'occasion du 60e anniversaire de la première Conférence du Mouvement des non-alignés tenue à Belgrade en 1961.

Elle a souligné que cette rencontre, à laquelle ont participé des délégations de 105 pays et de 11 organisations internationales, enverrait des messages importants selon lesquels la coopération internationale, fondée sur le respect des principes des Nations Unies, est le seul moyen d'atteindre le bien-être général et la prospérité dès l'humanité, politique, culturel ou économique.

Elle a abordé les principales questions à l'ordre du jour de l'UNESCO, telles que la transformation stratégique, la mise en œuvre des priorités et activités globales de l'UNESCO en relation avec les groupes prioritaires, avec un accent particulier sur l'Afrique et les petits pays insulaires en développement, l'adoption du projet de stratégie et de programme à moyen terme et Budget de l'Organisation. Recommandations sur l'éthique de l'intelligence artificielle. Elle a souligné l'importance que la Serbie consacre aux questions d'éducation, de protection du patrimoine culturel, de liberté des médias, d'amélioration de l'éducation aux médias et à l'information, la sécurité des journalistes, ainsi que la promotion de la diversité des expressions culturelles. Elle a souligné qu'en ces temps difficiles, il est crucial de veiller à ce que l'esprit de consensus et de dialogue continue de prévaloir à l'UNESCO afin de préserver et de promouvoir son rôle unique dans la réalisation des objectifs de paix et de prospérité internationales à travers le développement de la coopération dans son mandat.
 



Priština a gravement mis en péril la paix et la stabilité régionale

Le 25 septembre 2021

La Première ministre de la République de Serbie Ana Brnabić a averti aujourd'hui que Priština a sérieusement mis en danger la stabilité locale et régionale après avoir envoyé des unités spéciales lourdement armées dans le nord du Kosovo, qui font montre de brutalité envers la population serbe pacifique.

Brnabić a pris la parole lors du débat général des dirigeants mondiaux, dans le cadre de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Nous relatons le discours de la Première ministre dans son intégralité:

Monsieur le Président,

Monsieur le Secrétaire général,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

C'est un grand honneur pour moi de m'adresser à vous aujourd'hui au nom des citoyens de la République de Serbie.

Honorables Excellences, Monseiur Abdulla Shahid, Monseiur Volkan Bozkir et Monseiur António Guterres, je tiens à vous remercier pour l’engagement actif, le dévouement et le leadership dont vous faites preuve en ces temps difficiles pour les Nations Unies et pour toute l'humanité.

La Serbie partage votre conviction et nous sommes voués pleinement et entièrement à apporter notre soutien à vos efforts.

Cette année, nous nous réunissons à un moment décisif de notre histoire.

Le Covid-19 a ébranlé nos fondements à fond.

En même temps, nous sommes témoins et ressentons de plus en plus les effets du changement climatique.

Et, enfin, nous voyons des changements importants dans les partenariats et les alliances mondiaux, des guerres commerciales entre partenaires et alliés traditionnels, le protectionnisme au lieu de l'ouverture et du marché libre, et une incertitude globale sans précédent.

Certains des problèmes pressants et hautement affectifs que nous avons localement, dans les Balkans, ne sont toujours pas résolus et alors que nous essayons - et la Serbie y est particulièrement attachée - de changer l'avenir en travaillant ensemble et en créant des alliances, par le biais d'initiatives tel le processus de Berlin ou les Balkans ouverts, d'autres tentent de perturber ces processus et au lieu de se concentrer sur l'avenir, ils veulent recréer le passé - à tout prix.

Mais permettez-moi de commencer par le sujet de Covid:

La pandémie de Covid-19 a révélé des faiblesses critiques dans l'architecture de la gouvernance mondiale. Elle a menacé d'effacer le progrès réalisé par de nombreuses nations ces dernières années.

Il a amené les nations à un carrefour entre l'isolement et la coopération, entre la panique et l'espoir, entre le chaos et l'ordre.

La pandémie a remis en question certains des principes fondamentaux d'un ordre international ouvert et coopératif.

Échanges mondiaux, communication internationale, commerce transfrontalier, ils ont tous connu un énorme déclin.

Le couvre-feu, les restrictions à la liberté et le verrouillage de sociétés entières ont créé de l'incertitude dans de nombreux volets de la vie individuelle de nos citoyens ou - également - dans notre propre vision individuelle de ce que signifie la liberté dans le monde d'aujourd'hui.

Pour ce qui est de la Serbie, cette pandémie a menacé de ruiner tout ce que nous avons fait et faisons depuis 7 ans, de détruire tous les résultats et réalisations des réformes difficiles que nous avons entamées en 2014, et de nous replonger dans une époque d’un taux de chômage élevé, une dette publique croissante, un déficit incontrôlable et un désespoir généralisé.

Comme dans tous les autre pays, le Covid-19 a mis à l'épreuve à bien des égards la résilience de nos peuples et, cette fois, contrairement à l'époque de la crise financière mondiale - qui était beaucoup plus limitée dans sa portée et incomparable à la pandémie de covid-19 en termes de conséquences - la Serbie a tenu bon.

Les réformes que nous avons entreprises avant le Covid-19 nous ont rendus plus résistants que jamais.

La consolidation fiscale, l'excédent budgétaire que nous avions, un climat d'investissement efficace et prévisible sont devenus la bouée de sauvetage qui nous a sauvés de la récession pendant la pandémie et nous ont permis de soutenir nos citoyens et notre économie en ces temps les plus difficiles.

Malgré les effets de la crise, la Serbie a réussi à préserver la stabilité financière et économique. En 2020, nous avons enregistré une baisse du PIB de seulement 0,9% - ce qui était l'un des meilleurs résultats en Europe. Notre dette publique est restée inférieure à 60% de notre PIB, les salaires moyens ont continué de croître de près de 10%, tandis que le nombre d'employés a augmenté de plus de 3% malgré la pandémie.

La relance est plus forte que prévue cette année - notre croissance du PIB sera d'environ 7 %, et peut-être même plus.

Avant la pandémie, nous avons ouvert nos frontières aux investissements, à la technologie et aux idées, et nous avons réussi à créer un environnement pacifique et stable qui nous a permis de réaliser une transformation nationale rapide, fondée sur une économie basée sur l'innovation et la compétence.

Les avancées innovantes que nous avons réalisées nous ont permis de diversifier nos capacités lorsque le virus nous a frappé - grâce à l’e-gouvernement, à l'éducation en ligne et aux manuels scolaires numériques ou à un système logiciel central pour une introduction réussie de la vaccination.

Nous avons beaucoup investi dans l'infrastructure sanitaire et renforcé le système de santé pour répondre à la crise actuelle, éternellement reconnaissants aux agents de santé pour leur combat prodigue.

Notre décision de mettre la géopolitique de côté et de mettre les gens au centre de nos mesures est la raison pour laquelle nous avons pu obtenir des vaccins plus rapidement que la plupart des autres pays.

Nous n'avons pas fait de distinction entre les fabricants, il nous importait peu de savoir si les vaccins provenaient de l'Est ou de l'Ouest, mais nous avons choisi de négocier avec tous les fabricants de vaccins que les autorités réglementaires considéraient comme sûrs. Cette ouverture nous a donné la possibilité d'acheter des vaccins du monde entier, donnant à nos citoyens la liberté unique de choisir le vaccin qu'ils souhaitent principalement.

Excellences,

La Serbie croit à la solidarité entre les peuples, au multilatéralisme et à l'aide aux autres lorsqu'ils en ont besoin.

Depuis le début de cette année, nous menons la mission que nous avons choisie - soutenir nos voisins, ainsi que tous ceux qui en ont besoin, avec des vaccins contre le Covid-19, et nous avons permis à des citoyens étrangers de venir en Serbie pour recevoir un vaccin qui leur sauvera la vie.

Au total, la Serbie a fait don ou alloué plus d'un million de doses de vaccins - dont 230.000 doses pour la région; 300.000 doses pour les ressortissants étrangers venus se faire vacciner en Serbie; et 570.000 doses supplémentaires pour les pays d'Afrique et d'Asie.

Nous continuerons à le faire, dans la mesure du possible, jusqu'à ce que le Covid-19 soit derrière nous tous.

C'est pourquoi nous avons également pris des mesures pour nous procurer la technologie permettant de produire au moins deux types de vaccins anti- covid afin d'améliorer l'accès mondial, de sorte que nous puissions tous être en sécurité et nous sentir victorieux.

Toutefois, comme l'ont déclaré les officiels de certaines des plus grandes nations au cours de cette Assemblée générale, il existe d'autres questions d’actualité brûlante que nous devons tous résoudre sans plus tarder et avec courage - et c'est le changement climatique.

La Serbie a redoublé d'efforts pour rendre notre pays plus sûr et plus propre pour tous ses citoyens et, ce faisant, pour contribuer à la lutte contre le changement climatique et à la lutte pour la protection de l'environnement.

Nous sommes fermement attachés à la mise en œuvre des objectifs de développement durable et de l'Accord de Paris sur le changement climatique. Nous sommes engagés dans les efforts mondiaux et continuerons à travailler activement pour remplir nos obligations en vertu de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Nous sommes sur le point de soumettre nos contributions déterminées au niveau national révisées à cet effort mondial critique. Nous avons déjà annoncé notre intention de réduire les gaz à effet de serre d'au moins 33,3% par rapport à 1990 et de 13,2% par rapport à 2010, que nous intégrons actuellement dans nos documents stratégiques énergie et climat.

Nous travaillons stratégiquement à la planification et à l'investissement dans ce secteur. Ces investissements sont extrêmement coûteux, il faut des années et des décennies d'engagement et une approche systématique - mais nous sommes clairement déjà sur la voie de cette transformation.

Mesdames et Messieurs,

De tous les défis auxquels nous faisons face, celui qui inquiète le plus la Serbie est le maintien de la paix et de la stabilité dans la province méridionale serbe du Kosovo-Metohija.

Depuis plus de deux décennies, nous attirons constamment l'attention de la communauté internationale sur les problèmes auxquels est confrontée la population non-albanaise au Kosovo-Metohija. La sécurité physique, le respect et la protection des droits de l'homme, notamment des communautés minoritaires, sont loin d'être satisfaisants.

Nous assistons à une augmentation constante du nombre d'attaques visant les Serbes, leurs biens et leur patrimoine religieux au Kosovo-Metohija.

À titre d'exemple, il y a eu 55 incidents de ce type en 2014, 62 en 2016, 71 en 2020 et 100 depuis le début de cette année. Le nombre total d'attaques en 2020 a été dépassé en juin déjà de cette année.

Selon les données de l'ONU, le Kosovo-Metohija est toujours le territoire avec le plus faible nombre de rapatriés (Serbes déplacés à l'intérieur du pays) de toutes les zones post-conflit dans le monde!

Je vais vous donner quelques exemples pour illustrer à quoi ressemble la vie des Serbes au Kosovo-Metohija.

Le 11 mai, la maison de Radoje Pumpalović, 81 ans, rapatrié au Kosovo-Metohija dans le village de Dubrava, municipalité d'Istok, a été attaquée. Il s'agissait de la 5e attaque contre lui la même année. Je le répète… il a 81 ans.

Depuis juin 2021, plusieurs attentats ont été perpétrés contre Dragica Gašić, une femme de 59 ans, la première serbe rapatriée à Đakovica après 22 ans depuis la fin du conflit. Les attaques comprennent la lapidation de son appartement, l'interdiction d'acheter des vivres dans une épicerie locale et des pétitions d'organisations de la société civile exigeant son expulsion de la ville.

Le 2 juillet, dans le village de Gojbulji près de Vučitrn, un groupe d'Albanais a attaqué Nikola Perić, 13 ans. L'attaque s'est produite alors qu'il rentrait chez lui de la cour de l'école avec trois camarades.

Les attaques contre les églises, monastères et monuments médiévaux serbes au Kosovo-Metohija en font l'un des sites du patrimoine culturel les plus menacés d'Europe.

Le monastère de Visoki Dečani a récemment été classé sur la liste d’Europa Nostra comme l'un des 7 sites du patrimoine les plus menacés d'Europe en 2021. Le groupe consultatif d’Europa Nostra a déclaré que Dečani est le seul monument en Europe sous forte protection militaire permanent pendant 20 ans malgré le fait qu'il s'agit d'un monument de la plus grande importance historique et  culturelle pour l'Europe et le monde.

Cette spirale de violence qui se déroule au Kosovo-Metohija a culminé en ce début de semaine. Sous prétexte de mettre en œuvre de nouvelles règles pour les plaques d'immatriculation des voitures, Priština a déployé des unités spéciales lourdement armées dans le nord de la province.

Il s'agit d'une autre violation brutale de l'Accord de Bruxelles, et cette démonstration de force irrationnelle a déclenché une crise plus grave. Elle a perturbé la livraison de vivres et de médicaments aux communautés serbes du nord de la province. Les Serbes locaux qui se sont rassemblés pacifiquement pour protester contre cette mesure ont été accueillis par des gaz lacrymogènes et des brutalités policières, ce qui menace sérieusement la stabilité locale et régionale.

Malgré tous les défis et les provocations quotidiennes, la Serbie reste fermement engagée à trouver une solution basée sur le compromis, qui assurera une paix durable et soutenable.

Le dialogue et la mise en œuvre des accords conclus - sont la seule bonne façon de résoudre tous les problèmes ouverts.

Mais, près de 9 ans après la conclusion de l'Accord de Bruxelles, premier accord de normalisation entre Belgrade et Priština, la création de l'Association des municipalités serbes - l'épine dorsale de cet accord - n'a même pas commencé.

Je voudrais une fois encore lancer un appel à la communauté internationale, et en particulier à l'Union européenne en tant que garante de l'Accord de Bruxelles, pour qu'elle insiste fermement à ce que les institutions intérimaires du gouvernement autoproclamé de Priština se mettent à appliquer tous les accords conclus.

La République de Serbie, défendant sa souveraineté et son intégrité territoriale, défend en même temps le droit international, la Charte des Nations Unies, la résolution 1244 juridiquement contraignante du Conseil de sécurité des Nations Unies et l'autorité suprême du Conseil de sécurité lorsqu'il s'agit de préserver la paix et la sécurité internationales.

Nous accordons une attention particulière à l'importance des activités de la mission de l'ONU au Kosovo-Metohija et nous nous attendons à ce qu'elle poursuive la mise en œuvre de son mandat dans la province conformément à cette résolution.

Chers amis,

Notre génération partage le destin commun du monde moderne, qui devient de plus en plus complexe en termes de géopolitique, de technologie, de santé, de climat. Face à de tels défis, la Serbie continuera à entretenir des partenariats sur une base prévisible et transparente.

Nous continuerons à mettre en œuvre les réformes de l'État de droit sur notre voie vers l'UE, qui est notre objectif stratégique de politique étrangère. Nous considérons cet objectif comme indissociable de la réalisation d'une paix, d'une stabilité et d'une prospérité durables.

Nous serons hôtes, avec la République d'Azerbaïdjan, qui préside actuellement le Mouvement des non-alignés, d’un événement commémoratif de haut niveau célébrant le 60e anniversaire de la Première conférence du Mouvement des non-alignés, tenue à Belgrade en 1961. Nous nous réjouissons d’avance d'accueillir à Belgrade en octobre prochain nos amis des quatre coins du monde.

Nous renforcerons encore la coopération dans l'ensemble des Balkans, par le biais de l'initiative Les Balkans ouverts et le Processus de Berlin, en ouvrant les frontières, en réconciliant les différences et en intégrant davantage notre région.

Pour conclure,

Au cours des 7 dernières années, la Serbie s'est transformée: nous avons lancé une reprise économique, créé des opportunités pour les jeunes, encouragé un boom technologique et amélioré la position de la Serbie à l'étranger. Les progrès que nous avons réalisés ont permis à la Serbie de faire face plus fermement et de survivre à la pandémie.

Le monde est maintenant confronté à un tournant. La reprise après le Covid-19 et la relance durable ne seront pas possibles si les problèmes, anciens et nouveaux, ne sont pas résolus par des forces conjointes et des actions internationales collaboratives.

Nous avons tiré un enseignement important de cette pandémie: si nous ne sommes pas tous en sécurité, personne n'est en sécurité - donc, soit nous pouvons gagner tous ensemble, nous tous - peu importe que nous soyons riches ou pauvres, grands ou petits, d'Europe, d'Asie, d’Afrique, d’Amérique, d’Australie, soit échouer tous ensemble.

Toujours est-il, la pandémie de Covid-19 et le problème du changement climatique auraient dû nous apprendre au moins à nous tenir les uns aux autres.

Je vous remercie.

Source: www.srbija.gov.rs



Première ministre Brnabić au Sommet mondial virtuel sur la COVID-19 organisé par la Maison Blanche

22/09/2021

La Première ministre de la République de Serbie Ana Brnabić a participé aujourd’hui par un message vidéo au Sommet mondial virtuel sur la covid-19 organisé par la Maison Blanche, et ouvert par le président des États-Unis Joseph Biden.
Le sommet virtuel rassemble par visio-conférences un grand nombre de dirigeants mondiaux et de responsables

d'organisations internationales, dont le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, les premiers ministres britannique et canadien Boris Johnson et Justin Trudeau, la chancelière allemande Angela Merkel et beaucoup d'autres.
Dans son message la Première ministre souligne que la Serbie est parmi les premiers pays européens à se procurer les vaccins anti-covid et qu'elle est le premier Premier ministre européen à recevoir le vaccin.
Grâce à des années d'investissement dans la numérisation et le développement de l’e-gouvernement, nous avons réussi à organiser un processus de vaccination compliqué et complexe de manière très efficace et axée sur les citoyens, a-t-elle expliqué.
Toutefois, comme elle l'a ajouté, dès le début, nous étions conscients que ce n'était pas seulement l'affaire de nos concitoyens et seulement notre lutte. Dans la lutte contre la pandémie de covid-19, nous sommes tous en sécurité ou personne n'est en sécurité.
C'est pourquoi, en plus de procurer des vaccins à nos citoyens, nous avons fait don de vaccins aux citoyens des Balkans occidentaux, mais aussi à d'autres pays, a-t-elle rappelé, précisant que la Serbie a fait don de 230.000 doses de vaccins à la région, nous avons vacciné des citoyens étrangers en Serbie avec environ 300.000 doses et nous avons assigné 570.000 doses de vaccins pour les pays d'Afrique et d'Asie.
Brnabić a indiqué que la Serbie a déjà commencé la fabrication de vaccin anti-covid d'un fabricant et qu'elle commencera la production d'un autre d'ici la fin de l'année, car de cette façon, nous voulons aider et soutenir toutes les personnes et tous les pays qui ont besoin de vaccins.
Il s'agit d'une pandémie dans laquelle nous gagnerons ou perdrons ensemble, mais nous devons nous battre ensemble, a réitéré la Première ministre.
C'est pourquoi la Serbie soutient les objectifs de ce sommet mondial, a-t-elle souligné et exprimé sa gratitude aux États-Unis d'Amérique et au président Biden d’avoir organisé ce sommet et soutenu les efforts conjoints dans la lutte contre la pandémie de covid-19.
Les vaccins sont la seule issue dans la lutte contre la pandémie, a conclu Brnabić.

Source/Photo: www.srbija.gov.rs
 



Participation des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la réunion plénière du Mouvement des non-alignés au sein de cette Organisation

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont participé le 10 septembre 2021 à la réunion plénière du Mouvement des non-alignés (MNA) au sein de cette Organisation. A cette occasion, l'ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a annoncé la tenue d'une réunion commémorative de haut niveau à Belgrade à l'occasion du 60e anniversaire du premier sommet du NAM, qui s'est également tenu dans notre capitale. La réunion se tiendra les 11 et 12 octobre 2021, organisée par la République de Serbie et d'Azerbaïdjan en tant que président actuel du MNA. Faisant référence au rôle historique et actuel du MNA et au symbolisme de Belgrade comme lieu de naissance, l'ambassadeur Rastovac Siamashvili a souligné la volonté de la République de Serbie d'approfondir davantage nos liens et notre coopération avec les membres du MNA et de construire de nouveaux ponts entre nous, y compris dans le domaine de compétences.

 

 



Marquant le Jour du Souvenir de tous les Serbes morts et expulsés dans l'Opération « Tempête ».

Le 5 Août 2021

Le président de la République de Serbie, Aleksandar Vučić, il a assisté à la célébration du Jour du Souvenir de tous les Serbes morts et expulsés dans l'Opération « Tempête » et il a déclaré que la Serbie se souvient !

« Aujourd'hui, alors que nous nous souvenons à nouveau de ce qui s'est passé en Août 1995, d’un terrible pogrom, de l'expulsion de plus de 250 000 Serbes, de l'exode et du nettoyage ethnique, nous nous rappelons également qui nous sommes, ce que nous sommes, d'où nous venons et où nous allons. Merci à tous d'être ici avec nous ce soir et d'avoir montré à quel point nous aimons notre peuple. » a déclaré le président Vučić et il a ajouté que nous n'oublierons pas tout ce que le peuple de la Krajina a dû traverser.

« Pour nous, ce n’est pas seulement un nombre terrible de victimes. » a déclaré le président Vučić et il a souligné que la Serbie n'oubliera jamais cet évènement.

« L'histoire ne s'est jamais refaite comme aujourd'hui. C'est pourquoi je voudrais nous rappeler à tous, non seulement ce que les autres nous ont fait, ne pas vouloir exister, mais aussi à ce que nous avons fait à nous-mêmes, comme si on ne voulait pas exister. » a déclaré le président et il a mentionné qu'il ne doit plus jamais arriver que la Serbie oublie ses éros silencieux.

Le président Vučić a souligné que nous ne devons plus jamais nous couvrir les yeux, les oreilles et la bouche, devant quelque chose qui était un pogrom et une chute de toute humanité.

« Ne reconnaissant pas que cet événement s'est produit c’est un crime, n'est pas seulement contre les victimes, mais aussi contre nous-mêmes, contre chaque Serbe vivant, contre les gens de Krajina, contre la Serbie et son avenir. » a déclaré le président Vučić et il a souligné que les gens, seulement s'ils ont des souvenirs, peuvent se tenir la tête haute et vivre avec eux-mêmes et avec les autres sans écart, peur et doute.

Le président Vučić a souligné que la Serbie doit lutter pour la paix et pour les berceaux des enfants, ainsi que l'oubli nous annule et nous efface de l'histoire et de l'avenir, nous privant du droit au futur.

« Notre mission est un avenir heureux pour nous et pour la nouvelle génération ! La Serbie d'aujourd'hui repose sur une identité claire et une culture du souvenir ! » a souligné le président Vučić et il a rappelé que tout ce qui avait été négligé pendant des décennies, a été fait, ainsi qu'une Serbie forte est devenue maître de son propre destin.

«Gloire éternelle aux martyrs serbes morts dans l'Opération « Tempête »et dans tous les pogroms. Vos enfants sont dans leur Serbie, pris en charge, aimés et réussis. Dormez paisiblement, faucons serbes, l'avenir de vos enfants est notre vœu. » a conclu le président Vučić. Il a remercié tous ceux qui ont montré ce soir à quel point ils aiment leur pays et il a souligné encore une fois que la Serbie se souvient !


La source : www.predsednik.rs
La photo : www.predsednik.rs



Le Président Vučić: Nous avons pris la décision - notre objectif c’est l'UE, mais la Chine est un partenaire important

Le 22 juillet 2021

-Nous avons pris la décision - notre objectif est et reste l'UE, a déclaré le Président serbe Aleksandar Vučić dans une interview accordée au quotidien allemand «Handelsblatt» et qu'il n'y a aucune autre alternative pour la Serbie, mais il a également souligné que la Chine est un partenaire important pour la Serbie, et la tâche de l'État est de veiller à l'intérêt de ses citoyens.

Il a ainsi répondu à la question ce que la Serbie choisira lorsqu’elle devra choisir entre les relations étroites avec Pékin ou l'UE. Vučić a souligné que la Serbie veut devenir membre à part entière de l'UE.

-Nous sommes liés par l'histoire, la culture commune, les membres de l'UE sont déjà nos partenaires les plus importants, a-t-il expliqué ajoutant que les échanges commerciaux entre l'Allemagne et la Chine sont 3 000 fois plus élevés qu'entre la Serbie et la Chine, mais, note-t-il, ce sont toutefois les affaires de la Serbie avec la Chine qui posent problème.

Sur constatation que la chancelière allemande Angela Merkel n'a pas félicité le 100e  anniversaire du Parti communiste chinois, et que lui il l'a fait, il a répondu que la Serbie n'est pas l'Allemagne, mais un petit pays. Sur la question insistante concernant ce que la Serbie fera si elle doit choisir entre l'UE et la Chine, il a souligné que la Serbie a déjà décidé, que son objectif était et reste l’adhésion à l'UE.

-Nos plus gros investisseurs viennent de l'UE. L'UE représente 67 % de notre commerce. Plus 17% avec les pays de la région qui sont tous sur la voie de l'UE. Nous ne pouvons pas subsister sans l'UE, a-t-il ajouté.

-Mais nous pouvons effectuer beaucoup de bonnes choses avec la Chine - certes. Et nous le faisons, tout comme l'Allemagne, a souligné Vučić, et à la remarque que la qualité des projets de la route de la soie a été critiquée, principalement en raison des travailleurs chinois, il a répondu que la qualité des routes ou des ponts que la Serbie construit avec la Chine est excellente.

-Nous donnons les marchés à ceux qui nous soumettent la meilleure offre. C'est pourquoi je dis aux Européens critiquant les projets chinois dans notre pays - proposez-nous un projet pour un euro de plus et vous l'aurez, a-t-il souligné.

À ce propos, il a indiqué que la Serbie construisait un chemin de fer vers la Macédoine du Nord avec 600 millions d'euros d'aide de l'UE, citant que l'offre était meilleure que celle de la Chine.

-On parle souvent d'un chemin de fer de 180 kilomètres vers Budapest à travers le territoire de la Serbie, financé par la Chine. Mais le chemin de fer qui est construit avec l'aide de l'UE depuis Belgrade à la frontière de la Macédoine du Nord est deux fois plus long et personne n'en parle. Tout est trop politisé, a-t-il constaté.

Demandé s'il saluait les projets de l'UE et des États-Unis sur une initiative alternative à la route de la soie, Vučić a dit soutenir tout ce qui apporte les avantages à notre région.

-Les Chinois veulent étendre leur présence partout, mais nombre de processus en Occident, franchement, sont plus efficaces et sans problèmes. Nous avons encore beaucoup à apprendre de l'Occident, mais on va y arriver, a dit Vučić.

Il a relevé que la Chine est un partenaire important pour la Serbie, ajoutant que lorsque la consolidation des finances publiques a commencé en 2014, notre pays a reçu de la Chine de bonnes conditions pour les projets de développement.

Il a également précisé qu'un appel d’offre avait été annoncé à la demande de l'UE, pour une mine de cuivre dans l'est de la Serbie, qu'aucune entreprise européenne n'avait fait d'offre pendant six mois, et qu'elle avait été reprise par les Chinois.

-Notre travail est de prendre soin des gens, a-t-il déclaré.

Il a rappelé que l'économie serbe a augmenté de 52% en huit ans et demi, ce qui signifie pour l'UE que la Serbie pourrait être un membre fort et un moteur pour toute la région.

Expliquant comment la Serbie se développe si bien sur le plan économique, il a relevé que la Serbie dispose d'une excellente main-d'œuvre, anglophone, que la société et l'administration sont numérisées, et qu'elle a la loi sur le travail le plus flexible d'Europe, ainsi que des finances publiques consolidées.

Il a rappelé qu'avant la dette publique s'élevait à 78% du PIB, et aujourd'hui elle a été réduite, grâce à la forte croissance de l'économie, à 52%.

-Nous pouvons nous permettre d'inciter les investisseurs à venir, a-t-il ajouté, soulignant que la Serbie offre une aide à l'investissement, mais que, par exemple, les subventions n'étaient pas le motif de l'arrivée du Continental Development Center.

Il a relevé que seule la Serbie dans cette région a lancé le système d'enseignement en alternance dans cette région il y a cinq ou six ans, celui de l'Allemagne, de la Suisse et de l'Autriche, que des dizaines de milliers de personnes suivent la formation duale, et que ceci est apprécié par les  investisseurs étrangers, qui en plus peuvent également coopérer étroitement avec les universités.

L'Allemagne, a-t-il cité, est le partenaire commercial le plus important et le plus grand investisseur.

-Nous avons débuté avec l'arrivée de petites entreprises textiles de Turquie, et maintenant ce sont notamment les grandes entreprises allemandes qui arrivent. A l’heure actuelle, 71.000 personnes travaillent dans les entreprises allemandes en Serbie, a-t-il expliqué.

Vučić a dit que la perspective européenne est très importante pour les investisseurs, déclarant que Nikkeik, Toji Tire ou Mitsubishi viennent du Japon en Serbie parce que notre pays est sur une voie européenne stable.

Demandé s'il pensait que la Serbie deviendrait membre de l'UE dans un avenir proche, il a répondu ne pas avoir à se plaindre.

-Il est certain que si nous avions reçu 45 milliards d'euros d'aide de l'UE nous serions beaucoup plus loin économiquement. A la place, nous avons reçu 1,6 milliard d'euros de l'UE. Nous sommes habitués à voir nos succès venir de nous-mêmes, a dit Vučić.

Le Président de Serbie a rappelé qu'en Croatie les salaires avant étaient 2,2 fois plus élevés qu'en Serbie, et aujourd'hui ils ne sont que 1,7 fois plus élevés.

-Nous fermons le trou de nos propres forces. Si nous devenions membre de l'UE, nous ne demanderons certainement pas les plus grosses subventions, assure-t-il.

Il a dit que la voie serbe suit la voie allemande vers l'Europe et que la Serbie veut une chance équitable.

-Je crois les paroles de Merkel. Elle est en fin de mandat et je ne suis plus sensé la louer. Mais elle nous a donné la stabilité, la liberté de voyager à l'UE, aidé dans la crise des migrants en 2015, et a demandé au ministre de l'Économie Altmaier et aux autres de travailler en étroite collaboration avec nous, a-t-il rappelé.

Demandé s'il y avait des indications que le nouveau gouvernement allemand soutiendrait la Serbie de la même manière, Vučić a exprimé sa conviction que ce sera le cas.

-Je connais Armin Laschet, je lui ai parlé lorsqu’il était Premier ministre de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il est très intelligent et comprend la situation dans les Balkans, et en qualité du nouveau chancelier il continuera certainement la politique de Merkel envers notre région, a-t-il ajouté.

Vučić a également exprimé sa conviction que la Russie, si l'adhésion de la Serbie à l'UE se concrétisait, ne réagirait pas de la même manière que dans le cas de l'Ukraine, et qu'il s'agit là d'une décision souveraine de la Serbie.

À une question supplémentaire à ce propos, Vučić a indiqué que chaque fois qu'il rencontrait Vladimir Poutine, et qu'il y a eu 18 ou 19 entretiens, il disait être reconnaissant pour l'amitié traditionnellement étroite avec la Russie, mais aussi que la Serbie se trouve sur le cours claire de l’UE.

-Il a demandé si c'était notre choix et j'ai répondu «oui, l'adhésion à l'UE est notre objectif'», a-t-il relaté.

Pour ce qui est du «Kosovo», Vučić a souligné qu'un compromis est nécessaire concernant cette question.

-C’est la seule façon d’avoir une paix durable. La Serbie et moi-même,  nous voulons la paix. Arrêtons les folies du passé. C’est alors que toute la région peut devenir motrice d'une nouvelle croissance pour l'Europe, a déclaré Vučić.

Source : Tanjug
 



La Serbie a atteint un grand succès dans le domaine de la numérisation

Le 20 juillet 2021

La Première ministre de la République de Serbie Ana Brnabić a déclaré lors de la réunion consacrée au numérique et au secteur IT, tenue à New York, que depuis qu'elle est devenue Première ministre, sa plus grande fierté c’est le succès de la Serbie dans le domaine de la numérisation.

Brnabić, en une visite de deux jours aux États-Unis, a dit que lorsqu'elle a été élue ministre de l'administration publique et des collectivités locales en août 2016, elle voulait tout faire pour changer l'administration publique et ce qui la dérangeait en tant que citoyenne.

Elle a déclaré que lorsqu'elle a pris ses fonctions de Premier ministre, elle savait quelles étaient ses priorités et que tout d'abord, la numérisation devrait être portée à un niveau supérieur, la réforme de l'éducation devrait commencer et des travaux devraient être faits pour renforcer l'économie.

Je croyais en un pays qui croit au peuple, parce que le peuple serbe est créatif. À partir du 1er juin 2017, nous avons commencé à travailler comme un gouvernement électronique, c'est-à-dire à échanger des données par voie électronique, a cité la Première ministre.

A ses dires, nos citoyens n'avaient plus à se rendre, disons, à l'administration fiscale, et depuis lors, l'administration publique a échangé 50 millions de documents, ce qui signifie que les citoyens n'avaient pas à aller de bureau en bureau pour 50 millions de papiers.
Brnabić a souligné qu'elle est fière de ce qui a été fait dans le domaine de l'éducation depuis qu'elle est à la tête du gouvernement, précisant qu'en septembre 2017, la programmation a été introduite comme matière obligatoire dans les écoles primaires.

Personne ne croyait que nous pouvions le faire, mais nous avons coopéré avec le secteur privé et certaines organisations sociales et nous y sommes parvenus. À l'heure actuelle, nous sommes loin devant de nombreux pays d'Europe et du monde, a déclaré la Première ministre.

La Première ministre a indiqué qu'elle était tout de même la plus fière lorsque la pierre angulaire du parc scientifique et technologique du sud de la Serbie a été posée, notant que jusqu'à présent, notre pays compte quatre parcs scientifiques et technologiques.

Elle a mis en relief que la Serbie est depuis devenue l'un des pays les plus performants au monde au niveau technologique, avec certains paramètres parmi les dix pays du monde, et dans certains parmi les cinq, estimant que c'est la preuve que le pays peut changer rapidement.

Répondant à la question sur la vaccination, la Première ministre a souligné que notre pays n'y a jamais vu un enjeu géopolitique, mais bien un enjeu de santé.

Selon elle, la Serbie a discuté avec les producteurs de l'Est et de l'Ouest et a été parmi les premiers pays européens à signer des accords avec les sociétés Pfizer/BioNThech et Sinopharm.

Malheureusement, de nombreux pays ont considéré cette question comme géopolitique. Cela nous importait peu, tant que les vaccins sont sûrs, a souligné la Première ministre et ajouté que ce n'était pas la fin de la réussite de la Serbie, car une bonne organisation est également nécessaire.

Brnabić a expliqué que l'organisation est la deuxième chose importante dans la vaccination, car il s'agit d'un processus logistique très difficile, ajoutant qu'avec l'aide du numérique, le succès a été atteint et que tout ce que nous avons fait les années précédentes a porté ses fruits.

Elle a déclaré que la Serbie a rapidement mis en place un système grâce auquel les citoyens peuvent exprimer leur intérêt pour la vaccination contre le coronavirus et choisir le vaccin qu'ils souhaitent recevoir, ainsi qu'être informés par un message dès qu’ils font une demande de vaccination.

Maintenant, je peux me connecter au téléphone pour voir combien de personnes ont reçu le vaccin, combien d'autres se sont inscrites, on voit ainsi les effets de la numérisation. Nous avons rendu tout très efficace et facile pour nos citoyens, a expliqué la Première ministre.

Répondant à la question de savoir ce qu'elle peut dire aux autres pays du monde comment progresser plus rapidement, Brnabić a déclaré qu'il est important d'investir autant que possible dans la numérisation et l'éducation.

Vous devez apprendre aux enfants comment penser, et non pas que penser. Tous les enfants ne deviendront pas experts en IT, mais ce qu'ils peuvent apprendre, c'est une façon algorithmique de penser et comment prendre des décisions, a-t-elle déclaré.

La Première ministre a cité l'investissement dans l'Internet haut débit et la fourniture d'infrastructures pour les entreprises start-up comme une chose importante pour le progrès, car de plus en plus d'économies seront basées sur les startups et les innovations, soulignant que les gens devraient être aidés à créer des entreprises et à mettre en œuvre leurs idées.

Parlant des réseaux sociaux, elle a relevé que les fausses nouvelles sont devenues le plus grand défi de ces réseaux et le resteront pendant un certain temps.

C'est le plus grand défi auquel je suis confrontée en tant que Première ministre, notamment pendant la pandémie du coronavirus, a-t-elle dit, ajoutant que les réseaux sociaux sont également une excellente occasion pour les hommes politiques de communiquer avec les citoyens.

Source : www.srbija.gov.rs
Photo : www.srbija.gov.rs
 



Élection de la République de Serbie parmi les membres du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

Lors de la 8eme Conférence des États parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, en date du 4 juin 2021, la République de Serbie a été élue membre du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des Expressions culturelles, avec un mandat de 2021 à 2025.
La République de Serbie est fermement attachée à cette Convention et, depuis 2009, date de sa ratification, a déployé de grands efforts pour atteindre ses objectifs, tels que la création de conditions stimulantes pour le développement des industries créatives et des initiatives des organisations de la société civile dans le domaine de la culture, le développement de politiques culturelles participatives, le renforcement de la coopération culturelle internationale, la promotion des libertés artistiques et des politiques d'égalité des genres, ainsi que l'accessibilité des diverses formes d'expressions culturelles, y compris par leur présentation numérique.
En adhérant à cet organe important, la République de Serbie continuera à promouvoir et à contribuer activement à la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.



Participation à «La semaine africaine» à l'UNESCO

La République de Serbie est heureuse d'avoir pris une part active à la célébration de cette année de «La semaine africaine»  à l'UNESCO en format virtuel (25-29 mai). Dans le cadre de cet événement, soutenu financièrement par la République de Serbie, la Déléguée permanente auprès de l'UNESCO, l'ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, s'est exprimée sur le thème de la coopération entre la Serbie et les pays africains.
À cette occasion, elle a souligné l'importance et la valeur de l'amitié traditionnelle de longue date entre la Serbie et les pays africains, ainsi que notre engagement à approfondir davantage la coopération globale dans tous les domaines, de l'économie, de l'éducation, de la culture à la science. Elle a également déclaré que la Journée de l'Afrique coïncidait avec la Journée de l'amitié avec les peuples d'Afrique, célébrée chaque année en Serbie. Elle a souligné que pour nous, cette journée est avant tout le symbole d'une volonté sincère de construire et d'entretenir des relations avec l'Afrique. Elle a souligné que la Serbie est fermement attachée aux activités que l'UNESCO mène dans les pays africains et à sa priorité mondiale Afrique. Du matériel vidéo sur le Musée d'art africain de Belgrade a également été présenté.



Selaković a félicité la Journée de l’Afrique

Le ministre des Affaires étrangères de la République de Serbie Nikola Selaković a envoyé un message de félicitations à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique, souhaitant de la prospérité et du bienfait à tous les pays et peuples africains.
Selaković a rappelé qu’en Serbie depuis 2017 le 25 mai est célébré comme le Jour d’amitié avec les peuples d’Afrique, notre pays faisant preuve ainsi de la vocation à cultiver et à nouer assidument la coopération avec les pays africains.
Le message dit que la Serbie est sincèrement portée vers le développement des relations protéiformes avec les pays africains avec qui elle est liée d’une amitié traditionnelle datant déjà de l’époque de l’ancienne Yougoslavie et ajoute que ces relations sont fondées sur les principes de l’union, de l’entente et du soutien mutuels, mais aussi de la coopération et de la solidarité.
Le ministre a également souligné dans son message la vocation de la Serbie à dynamiser les liens politiques, économiques, culturels et éducationnels avec les pays africains, mettant l’accent notamment sur le programme pluriannuel de bourses destiné aux jeunes des pays africains pour faire leurs études aux universités de Serbie, continuant cette année encore.


En savoir plus ...
Conférence virtuelle "L'art contemporain africain à l'ère de la pandémie"

L'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a participé à la conférence virtuelle "L'art contemporain de l'Afrique à l'ère de la pandémie", organisée le 25 mai 2021 par le Musée d'art africain de Belgrade et Color Media Communications à l'occasion de la Journée de l'Afrique. Elle a présenté les activités de la Serbie à l’UNESCO dans le cadre de la Priorité globale Afrique de l’UNESCO, ainsi que l’organisation de la «Semaine africaine».



Le ministre Selaković a présenté le nouveau service e-Consulat

Un nouveau service a été présenté aujourd’hui du Ministère des Affaires étrangères, e-Consulat, destiné aux ressortissants étrangers demandant un visa de travail pour la Serbie.
A cette occasion le ministre des Affaires étrangères de la République de Serbie Nikola Selaković a dit que ce service était l’un des signes du bon développement de notre pays qui, comme il l’a souligné, attirait de plus en plus les groupes étrangers d’envergure, faisant venir un grand nombre d’ouvriers d’autres pays pour travailler en Serbie.
- Je ne veux pas être prétentieux, mais tout à fait réaliste, en disant que ce service représente un tournant dans le fonctionnement de notre système. E-Consulat et la numérisation du procédé de délivrance des visas de travail aux ressortissants étrangers voulant travailler en Serbie, c’est le premier service virtuel du MAE et je peux vous permettre qu’il s’agit d’un premier e-service, mais surtout pas du dernier, a souligné Selaković.


En savoir plus ...
Communiqué du ministre des Affaires étrangères Nikola Selaković

Le monastère Visoki Dečani est l’un des plus grands sacres serbes et malheureusement l’un des monuments les plus menacés de la culture mondiale en Europe et de par le monde entier, et le fait que les institutions intérimaires de Priština demandent à l’organisation Europa Nostra de l’enlever de la Liste de l’Unesco des sept sites les plus menacés du patrimoine culturel de l’Europe parle assez de leurs intentions.

L’absence de menaces se prouve en actes et non pas en appels sur twitter ou par les pressions politiques. Surtout pas en saisissant 24 hectares des biens du monastère, en construisant une route magistrale à côté du monastère malgré la décision du tribunal, par les attentats armés, tags terroristes sur les murailles du monastère ou menaces verbales à la fraternité.

Le monastère Visoki Dečani et la fraternité de l’higoumène Sava Janjić reçoivent les menaces constamment et c’est le bâtiment de l’Eglise orthodoxe serbe le plus attaqué au Kosovo et Metohija, bien que sous protection permanente des forces de la KFOR. Le fait même que le monastère est sans cesse gardé par les membres de la KFOR dit assez sur l’évaluation des Nations unies et de leur mission militaire au Kosovo et Metohija sur le péril menaçant le monastère lui-même. Par ailleurs, les rapports en témoignent aussi de l’Unesco, du State Department et d’autres institutions et organisations.

L’Etat serbe continuera à aider le monastère Visoki Dečani et tous les autres églises et monastères de l’Eparchie de Ras-Prizren au Kosovo et Metohija, mais également à faire savoir au monde, à l’Unesco et partout ailleurs et en toute occasion, le péril qui menace le patrimoine culturel serbe et mondial dans le territoire de notre province du sud.

Visoki Dečani font sans aucun doute partie du patrimoine culturel serbe et mondial et pour la Serbie revêtent un intérêt tout particulier et une valeur exceptionnelle et notre Etat aura recours à tous les moyens possibles diplomatiques et juridiques pour les protéger.



Réunion du Groupe électoral II avec le Directeur général de l'UNESCO

Sous la présidence de la Délégation permanente de l'Arménie auprès de l'UNESCO, une réunion virtuelle des membres du Groupe électoral II a eu lieu aujourd'hui, au cours de laquelle des opinions ont été échangées avec la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Audrey Azoulay. La réunion a été suivie par l'ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, Déléguée permanente de la Serbie auprès de l'UNESCO. Entre autres, il a été souligné l’importance de l’édition actualisée du programme de l’UNESCO sur la maîtrise des médias et de l’information à l’intention des enseignants et des apprenants, qui a été récemment lancée lors d’un événement à Belgrade.



Directrice régionale de l’Unicef en visite en Serbie

La directrice régionale de l’Unicef pour l’Europe et l’Asie centrale et coordinatrice spéciale pour l’intervention en faveur des réfugiés et des migrants en Europe Afshan Khan s’est entretenu aujourd’hui avec respectivement le président de la République de Serbie Aleksandar Vučić, la première ministre Ana Brnabić, et le ministre des Affaires étrangères Nikola Selaković.

Le président de Serbie Vučić a souligné lors de son entretien avec la directrice de l’Unicef que notre pays restait dévoué à la coopération avec ce fonds de l’ONU pour l’aide aux enfants, relevant que l’Unicef peut s’attendre à ce que la Serbie œuvre sur la réalisation des objectifs communs convenus et des projets concrets.

Le président Vučić a remercié l’Unicef pour son engagement dans le cadre du mécanisme Covax, ainsi qu’à la mission de ce fonds de l’ONU en Serbie pour l’aide et l’assistance dans la lutte contre la pandémie.

Le président Vučić et la directrice Khan ont convenu d’un échange d’expériences dans divers domaines, notamment dans différents aspects d’aide aux groupes les plus vulnérables de la société.

La présidente du gouvernement de la République de Serbie Ana Brnabić a dit lors de sa rencontre avec la directrice Khan que s’occuper de la santé mentale des jeunes est une priorité et que s’agissant de leur éducation tout a été fait pour que durant l’épidémie les cours aient lieu en ligne d’une manière continue.

Brnabić a conclu que la Serbie était dédiée à la coopération avec l’Unicef et que cette organisation pouvait compter sur son soutien et celui de son équipe.


En savoir plus ...
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 211e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a participé activement à la 211e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui s'est tenue en format virtuel du 7 au 21 avril 2021. Avec la participation de l'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili aux réunions du Bureau du Conseil exécutif, en tant que président du Comité des partenaires non gouvernementaux, ainsi que lors du débat en plénière, La Délégation permanente est intervenue sur un certain nombre d'autres points inscrits à l'ordre du jour de cette session, tels que la coordination mondiale et régionale et le soutien concernant les ODD 4 consacrés à l'éducation, la Priorité mondiale de l’Afrique, la transformation stratégique de l'UNESCO et le Plan d'action pour les petits États insulaires en développement. Nous avons également évoqué la stratégie de l'UNESCO sur l'innovation technologique dans l'éducation pour la période 2021-2025 et le projet de stratégie à moyen terme ainsi que le programme et le budget de l'UNESCO.
Lors de cette session, entre autres, la recommandation du Conseil exécutif de la Conférence générale de l'UNESCO de déclarer la célébration du 150e anniversaire de la naissance de la peintre et militante serbe Nadezda Petrovic comme l'anniversaire auquel l'UNESCO sera associée au cours de la période 2022/2023 est adopté.



Selaković: Priština persiste à faire sa campagne de haine contre le peuple serbe

Le ministre des Affaires étrangères Nikola Selaković a constaté ce soir que Priština persiste à faire sa campagne de haine contre le peuple serbe, ce qui ressort le plus drastiquement en accusations sans arguments de viols massifs et de génocide.
Selaković a souligné, lors de la session du Conseil de sécurité de l’ONU dédiée au rapport du Secrétaire général de l’ONU sur le travail de la MINUK, que les tentatives sont manifestes des institutions intérimaires du Kosovo et Metohija de créer le narratif sur les viols massifs des Albanaises, utilisant à cet effet les méthodes de propagandes et de mensonges.
«Il est clair qu’il y avait des victimes de tous les côtés dans le conflit, et que notre partie dispose de preuves sur nombreuses victimes serbes. Mais la condition préalable pour réaliser la protection des droits de chaque victime individuelle c’est une approche rationnelle et argumentée», a dit Selaković, répondant aux calomnies de la représentante de Priština.


En savoir plus ...
Selaković: L’extrémisme politique des Albanais au Kosovo et Metohija de plus en plus fort

Le Ministre des Affaires étrangères de Serbie Nikola Selaković a averti, lors de la session du Conseil de sécurité des Nations Unies, que l’extrémisme politique parmi les Albanais du Kosovo et Metohija ne faiblissait pas, au contraire il devenait de plus en plus fort.
Selaković, à la session où a été discuté le rapport du Secrétaire général de l’ONU sur le travail de la MINUK, a rappelé que l’obligation de former l’Association des municipalités serbes n’a pas été remplie il y a 2.917 jours déjà et qu’en fait le 19 avril sera huit ans depuis l’accord fait à Bruxelles, Priština refusant toujours de remplir son obligation et permettre la mise en place de l’Association des municipalités serbes.
Le ministre a rappelé que l’actuel président du gouvernement des institutions intérimaires d’administration autonome de Priština avait menacé à plusieurs reprises de l’union du Kosovo autoproclamé et de l’Albanie, et que le dialogue avec Belgrade figurait très bas sur sa liste de priorités.


En savoir plus ...
Participation au débat en plénière de la 211e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

Dans le cadre de la 211e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui se tient dans un format virtuel du 7 au 21 avril 2021, un débat plénier a eu lieu, au cours duquel l'ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, Déléguée permanente auprès de l'UNESCO, a pris la parole au nom de la République de Serbie. Dans son discours, elle a souligné, entre autres, la conviction traditionnelle de la Serbie selon laquelle le monde a besoin d'un multilatéralisme plus fort pour relever les défis les plus difficiles qui dépassent largement les frontières nationales, dans lequel l'UNESCO peut jouer un rôle indispensable.

Elle a évoqué les principales questions inscrites à l'ordre du jour de l'Organisation, telles que la transformation stratégique, la mise en œuvre des priorités mondiales de l'UNESCO, avec un accent particulier sur l'Afrique, ainsi que les activités liées au projet de stratégie à moyen terme et au programme et budget de l'Organisation. Elle a souligné l'importance que la Serbie consacre aux questions de l'éducation, de la protection du patrimoine culturel, de la liberté des médias, de l'amélioration de la maîtrise des médias et de l'information, de la sécurité des journalistes, ainsi que de la promotion de la diversité des expressions culturelles et du développement des industries créatives.



Participation à la réunion du Bureau du Conseil exécutif

La première réunion virtuelle du Bureau du Conseil exécutif s'est tenue aujourd'hui afin de préparer la prochaine 211e session du Conseil exécutif. La Représentante permanente de la République de Serbie, l'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, a participé à la réunion, en tant que membre du Bureau, en sa qualité de Présidente du Comité des partenaires non gouvernementaux.



Gojković: La slivovitz notre candidate à l’inscription à l’Unesco

Le Ministère de la Culture et de l’Information a proposé aujourd’hui la candidature du spiritueux traditionnel la slivovitz pour la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel  de l’Unesco, a dit la Ministre de la Culture et de l’Information Maja Gojković.
«Nous avons présenté aujourd’hui la candidature pour la slivovitz et j’espère que l’année prochaine nous réussirons à intégrer la liste, ensuite l’on y va avec la candidature de la peinture naïve slovaque. Nous y travaillons également», a dit Gojković à la séance de l’Assemblée de Serbie où elle défend le projet de Loi sur les activités des musées.
La nomination de l’élément «les pratiques et les savoir-faire concernant la préparation du spiritueux traditionnel de la prune – šljivovica» relève de la période de nomination 2021-2022.



Commémoration du Jour du Souvenir des victimes de l'agression de l'OTAN

Le Président de la République de Serbie Aleksandar Vučić s'est adressé à l'occasion de la commémoration du Jour du Souvenir des victimes de l'agression de l'OTAN

"Votre Sainteté, Honorable Président de la Présidence de Bosnie-Herzégovine,Honorables  Présidents des Assemblées nationales de la République de Serbie et de la République Srpska, Honorables Présidents des gouvernements de la République de Serbie et de la République Srpska, Honorables Ministres des deux gouvernements, Chers invités et amis, représentants du peule serbe du Monténégro, Macédoine du Nord, Croatie, merci d'être ici tous ensemble ce soir encore et parce que le peuple serbe est inébranlable et invincible.

Un enfant par jour et un peu plus. C'est le chiffre le plus lourd, le plus difficile et le plus douloureux de l'agression de l'OTAN de 1999. Tués, stoppés, innocents, ils n'avaient commis aucun crime, sans droit à la défense, sans droit à la justice, sans droit à la vie.


En savoir plus ...
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la célébration de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a participé à la célébration de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale (21 mars), y compris la participation au “Forum mondial contre le racisme et la discrimination“ organisé le 22 mars 2021 par l'UNESCO et République de Corée. La Serbie a été l'un des initiateurs de “l'Appel mondial contre le racisme“, qui a été adopté par le Conseil exécutif de l'UNESCO en décembre 2020 et est membre du Groupe des amis pour la solidarité et l'inclusion avec l'éducation à la citoyenneté mondiale. Ce groupe a lancé la campagne “Voix contre la discrimination raciale“, dans le cadre de laquelle du matériel vidéo a été préparé avec des ambassadeurs des États membres de l'UNESCO, dont l'ambassadrice serbe Tamara Rastovac Siamashvili, lisant des citations et des slogans contre le racisme.

https://vimeo.com/526382633/213640dbde



Cérémonie du jour commémoratif du 17 mars 2004 – pogrom au Kosovo et Metohija

Le président de la République de Serbie Aleksandar Vučić a assisté aujourd’hui à la cérémonie du jour commémoratif du 17 mars 2004 – pogrom au Kosovo et Metohija. Il a dit qu’au Kosovo et Metohija le pogrom a été perpétré il y a juste 17 ans, et le pogrom dépasse tous les autres crimes.
«Il peut y avoir des moments où nous sommes impuissants à prévenir l'injustice, mais il ne doit jamais y avoir un moment où nous ne parvenons pas à protester» - ces mots d’Elie Wiesel, survivant des camps et prix Nobel, nous obligent pour toujours à ne pas nous taire devant un crime, quelconque serait l’auteur et le motif», a dit le président Vučić, ajoutant que nous avons mémorisé et appris toute leçon dont nous sortions perdants, toute celle où nous restions muets devant nos propres victimes, toute celle où nous étions prêts d’oublier.
«La Serbie n’est plus faible, elle n’est pas un pays des perdants, elle ne menace pas, mais elle n’oublie non plus, elle est prête à la discussion, mais pas à l’humiliation. La Serbie comme tous les autres a le droit de s’occuper de son peuple, sa sécurité et son bienêtre. Le droit à la vie est le droit de l’homme fondamental et nous le défendrons toujours», a dit le président Vučić.
Le président Vučić a dit que le pogrom dépassait tous les autres crimes, car étant non seulement l’acte, mais aussi l’intention, la politique, la préméditation à nettoyer de force une partie, un pays, des appartenants à d’autres nations et confessions.
«Nous n’avons pas le droit d’y passer outre», a dit le président serbe, soulignant que nous sommes dans l’obligation d’être gagnants sans guerre ni sang, meilleurs en économie, santé, sports, éducation et tout le reste qui fait le développement et le progrès.
«Nous souhaitons pareil aux autres, qu’ils s’occupent d’eux-mêmes à succès, car nous sommes conscients que le crime est l’outil des perdants, et les gagnants n’en ont pas besoin, ils se souviennent mais pardonnent et continuent en avant, tandis que les perdants se tournent autour dans le même cercle vicieux. Nous les Serbes nous ne voulons plus l’être, nous voulons l’avenir dans lequel nous allons nous souvenir mais dont nous ne voulons pas revenir. Nous savons ce qui s’est passé et nous le nommons par son vrai nom», a conclu le président Vučić.

Photo: Dimitrije Gol



La République de Serbie au Mois de la Francophonie

La République de Serbie en qualité de membre associé à l'OIF, de concert avec toute la communauté francophone dans le monde entier, célèbre le Mois de la Francophonie. Pour tous les amateurs de la culture serbe et de la langue française, le Ministère de la Culture et de l'Information de la République de Serbie a préparé un vaste programme et la Délégation permanente de la Republique de Serbie auprès de l’UNESCO à Paris vous invite à découvrir la diversité et la richesse de la culture serbe en français.

 



Participation de la République de Serbie à la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l'UNESCO

Cette année, la République de Serbie a également participé à la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle (le 21 février) à l'UNESCO, organisée par la Délégation permanente du Bangladesh. A cette occasion, une exposition sur les langues maternelles a été mise en place sur le site internet de l'événement (www.eventsbangladeshinparis.fr) ainsi qu'un programme culturel préenregistré et publié sur le même site. Lors de cette exposition linguistique, la République de Serbie a été présénté par deux bannières montrant l'alphabet cyrillique et la chanson "Le poisson et la fille". De même, nous avons animé ce programme culturel avec du matériel vidéo montrant l'interprétation de plusieurs chansons en langue serbe et le  kolo par l'ensemble du  "Kolo", ainsi que la chanson "Nous sommes les enfants du paradis" du chœur d'enfants "Lira" de la école élémentaire "Mica Stanojlovic" de Koceljeva. Les matériels présentés ont été préparés par les ministères compétents de la culture et de l’information et de l’éducation, de la science et du développement technologique.


En savoir plus ...
La Fête nationale de la République de Serbie



Participation des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la cérémonie de commémoration en ligne à l'occasion de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont suivi la cérémonie de commémoration en ligne marquant la Journée internationale de commémoration à la mémoire des victimes de l'Holocauste (27 janvier). La cérémonie était organisée par l'UNESCO et les Nations Unies, en coopération avec l'International Holocaust Remembrance Alliance. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay, ainsi que la chancelière allemande Angela Merkel ont participé à cette cérémonie.



Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la deuxième partie de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont participé à la deuxième partie de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui s'est tenue du 20 au 27 janvier 2021. Lors de cette session, diverses questions importantes du domaine d'activité de l'UNESCO ont été débattues, telles que la transformation stratégique de l'Organisation et la préparation de sa stratégie à moyen terme pour la période de 2022 à 2029, ainsi que le programme et budget pour la période de 2022 à 2025. Par sa participation active aux travaux de la plénière et des commissions du Conseil exécutif, la Délégation permanente de la République de Serbie a tenté de contribuer au succès de sa session. 

 

En savoir plus ...
Inscription de la poterie de Zlakusa sur la Liste représentative de l'UNESCO du patrimoine culturel immatériel de l'humanité
La Délégation de la République de Serbie, composée de représentants de la Délégation permanente de la auprès de l'UNESCO et du Centre pour le patrimoine culturel immatériel de Serbie, au sein du Musée ethnographique de Belgrade, a participé à la quinzième session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel qui a eu lieu en ligne du 14 au 19 décembre 2020. Lors de cette session, il a été décidé d'inscrire la fabrication de poterie de Zlakusa, sur la base de la proposition de la République de Serbie, sur la Liste représentative de l'UNESCO du patrimoine culturel immatériel de l'humanité . En plus de la fabrication de poterie de Zlakusa, trois autres éléments de la République de Serbie ont jusqu'à présent été inscrits sur cette liste: Slava - célébration de la fête du saint patron de la famille, danse folklorique traditionnelle "Kolo" ainsi que des chants accompagnés du Gusle, ce qui signifie que ces segments du patrimoine culturel de la Serbie sont également reconnus à un niveau international plus large.


La présidence du Comité du Conseil exécutif de l'UNESCO sur les partenaires non gouvernementaux par la République de Serbie

Dans le cadre de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, la réunion du Comité sur les partenaires non gouvernementaux s'est tenue le 4 décembre 2020, présidée par la Déléguée permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, l'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili. Lors de la réunion, diverses questions dans le domaine de la coopération de l'UNESCO avec le secteur non gouvernemental ont été débattues, notamment l'admission de certaines organisations au statut de partenaires officiels de l'Organisation. 

 

 

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a également pris une part active aux discussions au sein de ce comité très important du Conseil exécutif de l'UNESCO.



La participation au débat général de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

Dans le cadre de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, dont la première partie se tiendra en format virtuel du 2 au 10 décembre 2020, un débat général a eu lieu, au cours duquel l'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, Représentante permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO, a pris la parole. Dans son discours, entre autres, elle a souligné le ferme soutien de la Serbie au principe du multilatéralisme et au rôle irremplaçable de l'UNESCO. Elle a évoqué les principales questions inscrites à l'ordre du jour de l'Organisation, telles que la transformation stratégique, la mise en œuvre des priorités mondiales de l'UNESCO, avec un accent particulier sur l'Afrique, ainsi qu'aux activités à venir liées à la Stratégie à moyen terme et au Projet de programme et de budget de l’Organisation. Elle a souligné l'importance que la République de Serbie attache aux questions de l'éducation, de la protection du patrimoine culturel, de la promotion de la diversité des expressions culturelles et du développement des industries créatives, ainsi que de l'impact du changement climatique sur le patrimoine culturel et naturel.

Intervention de la République de Serbie lors du débat en plénière de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO



Participation à la 5e Conférence internationale sur l'éducation à la citoyenneté mondiale

Déléguée permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, l'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a participé au panel de clôture de la 5e Conférence internationale virtuelle sur l'éducation à la citoyenneté mondiale, qui a été organisée du 3 au 5 novembre 2020 par le Ministère des Affaires étrangères et le Ministère de l'Education de la République de Corée, ainsi que par le Centre Asie-Pacifique d'éducation pour la compréhension internationale, en collaboration avec l'UNESCO. Sa participation s'est faite au nom du Groupe des amis pour la solidarité et l'inclusion par l'éducation à la citoyenneté mondiale, dont la République de Serbie est membre. A cette occasion, l'ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a évoqué les perspectives de l'éducation à la citoyenneté mondiale, en particulier dans le contexte de la pandémie actuelle du COVID -19, ainsi que les possibilités d'obtenir de meilleurs résultats dans la pratique. Elle a également évoqué les réalisations du Groupe des Amis et de la République de Serbie dans ce domaine.

 



Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie à la réunion virtuelle informelle des membres du Conseil exécutif de l'UNESCO

À l'initiative du Président du Conseil exécutif de l'UNESCO, une réunion virtuelle informelle des membres du Conseil exécutif s'est tenue le 4 novembre. Pendant la réunion, les étapes supplémentaires ont été débattus concernant la tenue de la 210e session du Conseil exécutif, initialement prévue pour la période du 4 - 18 novembre. L'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a pris la parole lors de la réunion au nom de la République de Serbie.



Participation à la session de l'Assemblée générale des États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont participé à la 8e session de l'Assemblée générale des États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, tenue au siège de l'UNESCO à Paris, du 8 au 10 septembre 2020. La session était consacrée à l'examen d'un certain nombre de questions importantes dans le domaine de cette Convention, y compris l'adoption de la Déclaration de soutien au Liban. La République de Serbie accorde une grande importance à cette Convention et a jusqu'à présent, inscrit trois éléments sur la Liste représentative de l'UNESCO du patrimoine culturel immatériel de l'humanité (la slava serbe, la danse traditionelle serbe et le chant accompagné au gusle).


 


En savoir plus ...
La participation à la réunion virtuelle de soutien au Liban après la tragique explosion à Beyrouth

La Délégation permanente de la République de Serbie a fait acte de participation le 4 septembre 2020, lors de la réunion virtuelle tenue par la Directrice générale de l'UNESCO, en coopération avec la Délégation permanente du Liban auprès de l'UNESCO. La réunion a été organisée pour présenter les activités fait par l’UNESCO dans le cadre de l'explosion tragique qui s'est produite à Beyrouth il y a exactement un mois. À cette occasion, la Représentante permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, l'Ambassadrice Tamara Rastovac Samashvili, a, entre autres, exprimé ses condoléances et sa solidarité avec les familles des victimes et le peuple amical du Liban. Elle a complimenté la réaction rapide et l'engagement actif de la Directrice générale ainsi que celui de l’Organisation UNESCO qui ont soutenu la restauration et la récupération du patrimoine culturel et de la vie culturelle dans la capitale libanaise, dont l’appel à lever des fonds a été fait pour la réhabilitation des écoles, des bâtiments historiques, des musées et de l'économie créative.



Proclamation de « Djerdap » comme premier géoparc mondial de l'UNESCO en Serbie

Lors de sa 209e session qui vient de s'achever, le Conseil exécutif de l'UNESCO a approuvé la proclamation de « Djerdap » comme géoparc mondial de l'UNESCO, conformément à la décision du Conseil mondial des géoparcs de l'UNESCO prise lors de la réunion qui s'est tenue à Lombok (Indonésie), du 31 août au 2 septembre 2019. "Djerdap" est le premier géoparc mondial de l'UNESCO en République de Serbie. Sa proclamation et son acceptation au sein du Réseau mondial des géoparcs de l'UNESCO est une reconnaissance et un encouragement à la protection, la préservation et la promotion du patrimoine naturel et culturel diversifié de cette région.



Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO au débat plénier de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a participé au débat en plénière de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui s'est tenue les 2 et 3 juillet 2020. Au nom de la République de Serbie, le délégué permanent auprès de l'UNESCO, l'ambassadeur Tamara Rastovac Siamashvili, a pris la parole.
Dans son discours, soulignant l'engagement de la Serbie en faveur du multilatéralisme et de la coopération internationale, ainsi que du mandat et des valeurs de l'UNESCO, elle a évoqué le rôle de l'UNESCO dans le monde d'aujourd'hui, en particulier dans le contexte de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19. Elle a également évoqué d'autres questions concrètes à l'ordre du jour de l'UNESCO, notamment la transformation stratégique de l'Organisation, l'éducation, l'engagement de l'UNESCO dans le cadre de sa priorité globale Afrique, etc.

Intervention de la République de Serbie lors du débat en plénière de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

 

 



Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la session spéciale du Conseil exécutif de l'UNESCO

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a participé les 8 et 9 juin 2020 à la session spéciale du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui s'est tenue pour la première fois en format virtuel. La session a été consacrée aux activités de l'UNESCO dans le contexte de la pandémie Covid-19 et aux méthodes de travail du Conseil exécutif dans ces conditions. 



La Délégation permanente de la République de Serbie a rejoint le Groupe des amis de la solidarité et de l'inclusion avec l'éducation à la citoyenneté mondiale

Le Groupe des amis de la solidarité et de l'inclusion avec l'éducation à la citoyenneté mondiale -Covid-19 et au-delà a été créé à l'UNESCO, au niveau des délégations permanentes, à l'initiative de la République de Corée. L'objectif du Groupe est de réfléchir et d'échanger les réponses les plus efficaces aux défis posés par la pandémie de la Covid-19, à savoir la stigmatization et la discrimination.
La délégation permanente de la Serbie auprès de l'UNESCO fait partie des onze délégations qui ont rejoint le Groupe des Amis.

 



Message spécial du Premier Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères de la République de Serbie Ivica Dačić à l'occasion du 25 mai, la Journée de l'Afrique et la Journée de l'amitié de la République de Serbie avec les peuples d'Afrique

Le 25 mai 2020, la Journée de l'Afrique est célébrée à l'UNESCO. Le même jour, la République de Serbie célèbre la Journée de l'amitié avec les peuples d'Afrique. A cette occasion, le premier vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères de la République de Serbie, S.E. M. Ivica Dačić, a envoyé un message spécial aux ministres des affaires étrangères des pays africains, que la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a distribué aux délégations permanentes de ces pays. Le message spécial précise que "Je tiens  vous présenter mes plus cordiales félicitations à l'occasion du Jour de l'Afrique. Je me félicite de voir que cette fête est marquée à l'Unesco comme ailleurs comme il se doit cette année, malgré la crise actuelle provoquée par la pandémie du Covid-19.

 


En savoir plus ...
LES TOURS VIRTUELS À TRAVERS LES CONTENUS CULTURELS



Réunion pour les pays candidats à l'adhésion à l'UE

L'Ambassadeur Tamara Rastovac Siamashvili, Délégué permanent de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, a assisté le 10 mars 2020 à une réunion organisée par le Chef de la Délégation de l'Union européenne auprès de l'UNESCO, M. Didier Lenoir, pour les pays candidats à l'adhésion à l'UE. La réunion a été organisée dans le cadre des préparatifs de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO.


En savoir plus ...
Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l'UNESCO

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a également participé à l'événement organisé cette année à l'UNESCO par la Délégation permanente du Bangladesh, pour marquer la Journée internationale de la langue maternelle (21 février). Nous avons participé à une exposition de langues sous forme de présentation d'affiches avec des lettres cyrilliques et une inscription. L'association culturelle et artistique locale « Izvor » de Paris a chanté plusieurs chansons traditionnelles en langue serbe dans le cadre d'un segment consacré à la performance culturelle. En outre, nous avons participé à un festival gastronomique, avec des spécialités gastronomiques nationales et de la rakija (boisson nationale).

 


En savoir plus ...
Vernissage de l'exposition « Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle en Serbie - l'exemple du village Kovačica »

Le vernissage de l'exposition « Célébrer la Journée internationale de la langue maternelle en Serbie - l'exemple du village Kovačica » a eu lieu à l'UNESCO le 18 février 2020. L'exposition est placée sous le haut patronage du premier vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères de Serbie, S. E. M. Ivica Dačić, du ministre des affaires étrangères et européennes de Slovaquie et du président de la Commission nationale slovaque pour l'UNESCO, S. E. M. Miroslav Lajčak, ainsi que du président de la Commission nationale serbe pour l'UNESCO, M. Goran Milašinović.
Un grand nombre de représentants des délégations permanentes des États membres de l'UNESCO et du Secrétariat de l'UNESCO ont assisté au vernissage de l'exposition. Les délégués permanents de la Serbie et de la Slovaquie auprès de l'UNESCO, S. Exc. Mme Tamara Rastovac Siamashvili et S. Exc. M. Igor Grexa, ont pris la parole lors de l'ouverture de l'exposition, ainsi que le Directeur général adjoint de l'UNESCO, M. Xing Qu.  M. Pavel Babka s'est également adressé aux invités au nom de la Fondation Babka Kovačica en tant qu'organisateur de l'exposition. L'exposition sera ouverte jusqu'au 21 février 2020.


En savoir plus ...
Participation de la République de Serbie à la session du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

La délégation de la République de Serbie, conduite par Dr. Vuk Vukićević, directeur du Centre d'études sur le développement culturel, qui comprenait également des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, a participé à la 13ème session du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Cette session a eu lieu au siège de l'UNESCO à Paris, du 11 au 14 février 2020. La participation à cette session a également été utilisée pour des entretiens avec des représentants du Secrétariat de l'UNESCO concernant l'amélioration de la coopération entre la République de Serbie et l'UNESCO dans ce domaine.



Réception à l'occasion de la Journée nationale de la République de Serbie


Le 13 février 2020, la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO et l'Ambassade de la République de Serbie en France ont organisé une réception à l'occasion de la Journée nationale de Serbie, à laquelle ont assisté de nombreux représentants des délégations permanentes des États membres de l'UNESCO et du Secrétariat de l'UNESCO dont le directeur général adjoint de l'UNESCO M. Xing Qu, le président de la Conférence générale de l'UNESCO M. Altay Cengizer et le président du Conseil exécutif de l'UNESCO M. Agapito Mba Mokuy.

 


En savoir plus ...
Journée internationale des femmes et des filles dans les sciences

À l'occasion de la Journée internationale des femmes et des filles dans les sciences, un événement consacré à la question de l'écart entre les sexes dans les sciences s'est tenu au siège de l'UNESCO le 11 février 2020. Les participants à l'événement étaient les représentants du réseau scientifique de l'UNESCO, dont Mme Dragana Ilić, professeur agrégé à la Faculté de mathématiques de l'Université de Belgrade, membre du programme L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science en Serbie.


En savoir plus ...
Signature du dossier de proposition d'inscription pour l'extension du site sériel du patrimoine mondial « Forêts de hêtres anciennes et primitives des Carpates et d'autres régions d'Europe »

A l'UNESCO, le 24 janvier 2020, la Délégation permanente de la Suisse auprès de cette organisation a organisé une cérémonie de signature du dossier de candidature pour l'extension du site sériel « Forêts de hêtres anciennes et primitives des Carpates et d'autres régions d'Europe », inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les représentants de la République de Serbie, de la Suisse, de la Bosnie-Herzégovine, de la France, de l'Italie, de la Macédoine du Nord, du Monténégro, de la Pologne, de la Slovaquie et de la République tchèque ont signé le dossier de proposition d'inscription. Au nom de la République de Serbie, le délégué permanent auprès de l'UNESCO, l'ambassadeur Tamara Rastovac Siamashvili, a signé le dossier résultant du travail intensif des ministères et institutions compétents.  


En savoir plus ...
Journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste

À l'occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste, une cérémonie a eu lieu au siège de l'UNESCO le 22 janvier 2020. La Délégation permanente de la Serbie a assisté à cet événement.


En savoir plus ...
La rencontre avec le Président du Conseil exécutif de l’UNESCO

Le délégué permanent de la République de Serbie auprès de l’UNESCO, S. Exc. Mme Tamara Rastovac Siamashvili a rencontré le Président du Conseil exécutif de l’UNESCO, S. Exc. M. Mr Agapito Mba Mokuy. Des échanges de vues ont eu lieu sur les activités futures de cet organe dont la République de Serbie est membre jusqu'en 2023.



Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 208e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

Suite à la réélection de la République de Serbie au Conseil exécutif de l'UNESCO pour un nouveau mandat de quatre ans, la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a participé à la 208e session du Conseil exécutif tenue le 29 novembre 2019. A cette occasion, la Déléguée permanente de la République de Serbie, l'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a été élue Présidente du Comité du Conseil exécutif sur les partenaires non gouvernementaux, et donc membre du Bureau du Conseil exécutif. 



Participation du ministre de l'éducation, des sciences et du développement technologique de la République de Serbie, M. Mladen Šarčević, à la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO

Du 12 au 15 novembre 2019, le ministre de l'éducation, des sciences et du développement technologique de la République de Serbie, M. Mladen Šarčević, s'est rendu à Paris pour assister à la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO. En tant que membre de la délégation du président de la République de Serbie, le ministre Šarčević a assisté à un panel de haut niveau de chefs d'État et de gouvernement réunissant de jeunes dirigeants du monde entier sur le thème « L'opinion des jeunes sur le multilatéralisme ». Le ministre Šarčević a également participé à une réunion de haut niveau sur l'inclusion et la mobilité dans l'enseignement supérieur. Lors d'une réunion réunissant plus de 100 ministres de l'éducation, le ministre Šarčević a abordé le sujet de la mobilité dans l'enseignement supérieur en Serbie. Lors de son séjour à Paris, le Ministre Šarčević a rencontré la Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour l'éducation, Mme Stefanija Gianini, l’informant des réformes du système éducatif serbe. Le ministre Šarčević a également rencontré les ministres de l'éducation de la Grèce et de l'Ouganda, avec lesquels il a discuté des possibilités de développement de la coopération dans le domaine de l'éducation.   

 



articipation du ministre de la culture et des médias de la République de Serbie, M. Vladan Vukosavljević, à la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO

Du 18 au 20 novembre 2019, le ministre de la culture et des médias de la République de Serbie, M. Vladan Vukosavljević, a assisté, avec la délégation, à la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO à Paris. Ministre Vukosavljević a participé au Forum des ministres de la Culture de l'UNESCO le 19 novembre 2019. C'est la première fois depuis 21 ans qu'un tel événement est organisé à l'UNESCO, avec la participation de plus de 120 ministres de pays du monde entier. Le ministre Vukosavljević a fait une présentation dans le cadre du panel « La culture au cœur de l'éducation, une dimension fondamentale pour le développement humain et l'innovation » et a rencontré de nombreux collègues d'autres pays et des représentants de l'UNESCO. Il s'est entretenu avec la Directrice du Centre du patrimoine mondial, Mme Mechtild Rössler, et a réitéré ses préoccupations concernant l'état du patrimoine culturel serbe au Kosovo et Metochie. Il a également rencontré la Directrice du Bureau régional de l'UNESCO pour la science et la culture en Europe, basée à Venise, Anna Liuza Thompson - Flores et, entre autres, les ministres de la Culture d'Albanie et de Macédoine du Nord. En outre, il a tenu une réunion avec les ministres de la culture de Slovénie, de Croatie et du Monténégro et le Directeur général de la culture et des arts de l'Autriche, en présence du Directeur du Bureau régional de l'UNESCO pour la science et la culture en Europe et d'autres représentants du Secrétariat de l'UNESCO consacrés à la rénovation du pavillon 17 (dit « pavillon yougoslave ») au Musée national polonais Auschwitz-Birkenau. Il a également assisté à un déjeuner de haut niveau organisé par le Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la culture, M. Ernesto Ottone, au cours duquel les travaux de l'UNESCO dans le domaine de la culture dans les situations d'urgence ont été présentés, avec la participation des États qui avaient bénéficié du soutien du Fonds pour le patrimoine en période précédente. Le ministre Vukosavljević a également donné une interview pour les réseaux sociaux de l'UNESCO.


En savoir plus ...
Ré - élection de la République de Serbie au Conseil exécutif de l'UNESCO

La République de Serbie, avec 155 voix d'États membres de l'UNESCO, a été réélue membre du Conseil exécutif de l'UNESCO pour la période 2019-2023, lors des élections tenues le 20 novembre 2019, lors de la 40e session de la Conférence générale de l’UNESCO.

 


En savoir plus ...
Visite du Président de la République de Serbie à l'UNESCO

Le Président de la République de Serbie, S.E. M. Aleksandar Vucic, a prononcé un discours lors du débat en séance plénière de la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO le 13 novembre 2019. Au cours de sa visite à l'UNESCO, le Président Vucic a également rencontré la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Audrey Azoulay, avec qui il a discuté du renforcement de la coopération de la République de Serbie avec cette Organisation.


En savoir plus ...
Conférence et concert de M. Emir Kusturica à l'UNESCO et visite du Ministre de la Culture et des Médias S. Exc. M. Vladan Vukosavljevic

Le célèbre metteur en scène et musicien serbe M. Emir Kusturica et son « No Smoking Orchestra » ont donné un concert spectaculaire le 22 octobre 2019, au siège de l'UNESCO à Paris, en présence de nombreux représentants des délégations permanentes auprès de l'UNESCO, du Secrétariat et d'autres invités. Le concert a été précédé d'une conférence de M. Emir Kusturica sur la diversité culturelle, qui a également été présentée par le Ministre de la Culture et des Médias de la République de Serbie, S. Exc. M. Vladan Vukosavljević. L'Ambassadrice, Mme Tamara Rastovac Siamashvili, Déléguée permanente de la Serbie auprès de l'UNESCO, a annoncé que ce concert était un voyage unique à travers le patrimoine culturel immatériel riche et diversifié de la Serbie. Le Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la culture, M. Ernesto Ottone Ramírez, a également pris la parole au début du concert. Le Ministre Vukosavljević et M. Emir Kusturica ont par ailleurs rencontré la Directrice Générale de l'UNESCO Mme Audrey Azoulay, ainsi que son assistant pour la culture M. Ottone Ramírez.


 


En savoir plus ...
Exposition sur le patrimoine culturel immatériel de Serbie

Mme Danijela Cubrilo, Déléguée permanente adjointe de la Serbie auprès de l'UNESCO, a inauguré le 21 octobre 2019 au Centre culturel de Serbie à Paris une exposition consacrée au patrimoine culturel immatériel de la Serbie, inscrit au Registre national, ainsi qu'à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité (kolo, slava et chant accompagnés de gusle). L'exposition est organisée par le Centre pour le patrimoine culturel immatériel de Serbie au Musée ethnographique de Belgrade.


En savoir plus ...
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 207e session du Conseil exécutif de l'UNESCO

La Délégation permanente de la Serbie auprès de l'UNESCO a participé à la 207e session du Conseil exécutif de l'UNESCO, qui a eu lieu du 9 au 23 octobre 2019. L’Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili a assisté aux réunions du Bureau du Conseil exécutif, en tant que Vice-présidente de cet organe devant le Groupe électoral II. Outre le débat plénier, la Délégation permanente de la Serbie a également adressé de nombreux autres sujets importants à l'ordre du jour de la session, tels que le Fonds international pour la promotion de la culture, la participation et le programme d'assistance d'urgence, les stratégies de partenariat globales, les stratégies de gestion des ressources humaines pour 2017 - 2022, du rapport sur les mesures visant à assurer une représentation géographique uniforme à tous les niveaux, le groupe préparatoire du Conseil exécutif et ses méthodes de travail, ainsi que le projet de programme et budget de l'UNESCO (40 C/5). Elle a également adressé les questions de la réforme du système des Nations Unies, de l'intelligence artificielle, de l'objectif de développement durable 4 - Éducation 2030 et de la prévention de l'extrémisme violent.

Intervention de la République de Serbie lors du débat en plénière de la 207e session du Conseil exécutif de l'UNESCO


En savoir plus ...
Reunion du Groupe preparatoire du Conseil executif de l'UNESCO

Les représentants de la Délégation permanente de la Serbie auprès de l'UNESCO ont participé à la réunion du Groupe préparatoire du Conseil exécutif, les 24 et 25 septembre 2019. Lors de la réunion du groupe préparatoire, des représentants de la Délégation permanente ont adressé les thèmes de la transformation stratégique de l'UNESCO, de l'évaluation du service de contrôle interne de l'UNESCO, des projets de programmes et de budgets (40 C/5) et d'une feuille de route consolidée pour une éventuelle recommandation de l'UNESCO sur la science ouverte.


En savoir plus ...
Participation au dejeuner traditionnel des ambassadeurs des pays membres et candidats a l'UE avec la Directrice general de l'UNESCO Audrey Azoulay

L’Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, Représentante permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO, a participé au traditionnel déjeuner de travail des ambassadeurs et candidats à l’Union européenne et Audrey Azula, Directrice générale de l’UNESCO, dans le cadre de la présidence finlandaise de l’UE. Le déjeuner a été organisé par le Représentant permanent de la Finlande auprès de l'OCDE et de l'UNESCO, ambassadeur Tuomas Tapi. A cette occasion, ont été discutées les activités et les initiatives de l'UNESCO qui  sont de l'importance pour l'UE, en particulier dans les domaines de l'éducation, des droits de l'homme, du changement climatique et de la biodiversité, ainsi que du développement technologique (avant tout le segment des principes éthiques de l'intelligence artificielle). Lors de la réunion, la Directrice générale a également évoqué sa visite en Serbie (12-13 septembre) et sa présence au panel ministériel de la réunion d'experts sur les médias et l'information.



Visite de la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Audrey Azoulay à la République de Serbie

La Directrice générale de l'Unesco, Mme Audray Azoulay, s’est rendue en Serbie les 12 et 13 septembre 2019 pour une première visite officielle du Directeur général de l'UNESCO en Serbie. Avec le Premier Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de Serbie, S. Exc. M. Ivica Dačić, la Directrice générale a ouvert le panel ministériel dans le cadre de la Réunion consultative internationale sur l'actualisation du programme type de l'UNESCO en matière de maîtrise des médias et de l'information (MIL). 
Au cours de son séjour en Serbie, Mme Azoulay a rencontré le Président de la République de Serbie, S. Exc. M. Aleksandar Vučić et le Premier Ministre de la République de Serbie, S. Exc. Mme Ana Brnabić. La Directrice générale a également visité l'école secondaire « Mihajlo Petrović – Alas » qui a développé un programme spécial pour les élèves qui excellent en informatique, une exposition sur la Première Guerre mondiale au Musée historique de Serbie, ainsi que le Musée des Archives nationales du cinéma de Serbie.
 


En savoir plus ...
Candidature de la République de Serbie pour la ré-élection au Conseil Exécutif de l'UNESCO



Participation de la République de Serbie à la session du Comité du patrimoine mondial

La Délégation de la République de Serbie a participé à la 43e session du Comité du patrimoine mondial tenue à Bakou (Azerbaïdjan) du 30 juin au 10 juillet 2019. La délégation constituée des représentants de l'Institut de la République pour la protection des monuments culturels, de l'Institut pour la conservation de la nature de Serbie et de l'Institut archéologique, était présidée par Son Exc. Mme Tamara Rastovac Siamashvili, déléguée permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO. Cinq biens qui se trouvent sur le territoire de la République de Serbie sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO : Stari Ras et Sopocani (1979), le monastère de Studenica (1986), les monuments médiévaux du Kosovo et Métochie - Decani (2004), le patriarcat de Pec, le monastère de Gracanica et l'église Notre-Dame de Ljevis (2006), Gamzigrad-Felix Romuliana (2007) et Stecci - Cimetières de tombes médiévales (2016). Les monuments médiévaux du Kosovo-Métochie sont également inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril.


En savoir plus ...
Participation à la conférence internationale de l'UNESCO et de la présidence française du G7

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont assisté à la Conférence internationale de l'UNESCO et à la présidence française du G7 sur « L'innovation pour autonomiser les filles et les femmes par l'éducation » qui s'est tenue le 5 juillet 2019 au siège de l'UNESCO. Le discours de clôture de cette conférence a été prononcé par le président français M. Emanuel Macron.


En savoir plus ...
Participation à la conférence dans le cadre du projet de l'UNESCO "Raviver l'esprit de Mossoul"

Le représentant de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a participé à la conférence internationale organisée le 26 juin 2019 par l'UNESCO, l'Université des Nations Unies et la succession nationale de Chambord (France), au château Chambord, dans le cadre du projet " Revive the Spirit of Mosul " dirigé par l'UNESCO et consacré à la reconstruction et la sauvegarde du patrimoine de cette ville iraqienne.



Cocktail dînatoire à l'occasion de l'achèvement de la présidence de la République de Serbie du Groupe électoral II (pays d'Europe orientale)

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a organisé un cocktail dînatoire le 25 juin 2019, à l'occasion de l'achèvement du semestre de présidence de la République de Serbie du Groupe électoral II (pays d'Europe orientale), qui réunit 25 États membres de l'UNESCO. Les représentants des Etats membres du Groupe électoral II et les présidents des autres groupes électoraux de l'UNESCO ont assisté au cocktail dînatoire. Il a également été utilisé pour la présentation de photographies, de vidéos et d'autres matériels promotionnels sur la Serbie.

 


En savoir plus ...
Participation de la République de Serbie à la réunion du Conseil international de coordination du Programme sur l'homme et la biosphère (MAB) de l'UNESCO

La délégation de la République de Serbie composée du Directeur de l’Institut pour la conservation de la nature de Serbie, M. Aleksandar Dragišić et des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO ont participé, en qualité d'observateurs, à la 31e session du Conseil international de coordination du programme « Homme et biosphère » de l'UNESCO, qui s’est tenue au Siège de l’UNESCO du 17 au 21 juin 2019. Jusqu'à présent, sur le territoire de la République de Serbie, « Golija – Studenica » (2001) et « Bačko Podunavlje » (2017) ont été inscrits au Réseau mondial des réserves de biosphère.


En savoir plus ...
Réunion des groupes électoraux à l'UNESCO

Dans le cadre de la Présidence de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO du Groupe électoral II (pays d'Europe orientale), une réunion conjointe des groupes électoraux de l'UNESCO sur l'amélioration de la coopération et l'échange d'informations sur les candidatures aux organes de l'UNESCO s'est tenue le 14 juin 2019.


En savoir plus ...
Participation de la République de Serbie à la Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (Convention de 2005)

La Délégation de la République de Serbie, sous la présidence de Monsieur Vuk Vukićević, PhD, Directeur du Centre d'études du développement culturel, a participé à la 7e conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, tenue à Paris, du 4 au 7 juin 2019. Le premier jour de la session, la République de Serbie a été élue Vice-Présidente de la Conférence. Au cours du débat général, l'engagement de notre pays en faveur de la mise en œuvre de la Convention de 2005 a été souligné, de même que les mesures et activités concrètes des institutions compétentes de la République de Serbie qui ont été menées dans ce contexte.


En savoir plus ...
Semaine africaine à l'UNESCO

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont participé aux diverses activités organisées dans le cadre de la Semaine africaine au Siège de l'UNESCO, du 20 au 24 mai 2019.


En savoir plus ...
Message spécial du Premier Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de la République de Serbie Ivica Dačić à l'occasion du 25 mai, Journée de l'amitié de la République de Serbie avec les peuples de l'Afrique

Le Premier Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de la République de Serbie, S.E. M. Ivica Dačić, a envoyé un message spécial à l'occasion du 25 mai, célébré en République de Serbie comme la Journée de l'amitié avec les peuples africains.
Dans le message que la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a distribué aux délégations des pays africains auprès de l'UNESCO, il est dit :

« En Serbie, nous célébrons depuis longtemps en commun la Journée de l'Afrique que nos amis d'Afrique célèbrent comme leur jour de fête. Ainsi, en 2017, le Gouvernement de la République de Serbie a officiellement décidé d'inclure le 25 mai, dans le calendrier des dates les plus importantes de notre pays, comme la Journée de l'amitié avec les peuples africains. Pour nous, ce jour symbolise avant tout notre désir sincère de promouvoir et de construire avec soin nos relations avec l'Afrique, avec laquelle nous avons été liés par une amitié traditionnelle qui dure depuis des décennies et qui remonte à l'époque de l'ancienne République socialiste fédérale de Yougoslavie.
Les relations entre la Serbie et les pays africains ont été fondées sur des bases solides de convivialité, de compréhension et de soutien mutuels, de coopération et de solidarité. Ces relations ne concernent pas seulement le passé dont nous sommes extrêmement fiers, mais aussi un avenir prometteur.
La République de Serbie est fermement attachée au développement d'une coopération globale avec les pays africains et, dans la mesure de ses possibilités, elle s'attache à renforcer encore davantage les liens politiques et économiques ainsi que ceux qui concernent la culture, l'éducation et les autres domaines du ressort de l'UNESCO.
Désigner le 25 mai comme Journée de l'amitié avec les peuples d'Afrique est une manière symbolique de réaffirmer cet engagement. En même temps, elle représente un élan supplémentaire pour enrichir nos relations d'un nouveau contenu où une place de choix est sans aucun doute accordée aux activités de l'UNESCO. Dans ce contexte, parallèlement à notre engagement dans le domaine des activités humanitaires et de développement en Afrique, nous continuerons d'accorder des bourses aux étudiants africains qui fréquentent les universités serbes. Ce sera un honneur pour nous d'accueillir ces jeunes qui représentent un pont important entre nos cultures et qui sont de véritables ambassadeurs de l'amitié serbo-africaine.
La République de Serbie est félicitée de tout progrès accompli par le continent africain et nous appuyons les efforts déployés par les pays africains pour atteindre les objectifs stratégiques africains, notamment assurer un avenir pacifique et sûr, éliminer la pauvreté et la maladie, préserver et renforcer l'identité culturelle, le patrimoine et les valeurs communs ainsi que l'unité politique, économique et culturelle du continent afin de faire de l'Afrique un facteur et un partenaire mondial puissant. C'est la place que l'Afrique et ses peuples, nous en sommes profondément convaincus, méritent sans aucun doute.
En Serbie, l'Afrique a toujours eu et aura toujours un ami et un partenaire de coopération dans l'intérêt du bien-être et de la prospérité de nous tous. Dans cet esprit, je vous prie d'agréer, Excellences, l'assurance de ma très haute considération. »
 



Participation de la République de Serbie à la Cinquième Réunion des États parties à la Convention de 1970

M. Vladimir Davidović, Ministre adjoint de la justice de la République de Serbie, a participé à la Cinquième Réunion des États parties à la Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels qui a eu lieu les 20 et 21 mai 2019 au Siège de l'UNESCO à Paris. M. Davidović a également participé à la Septième session du Comité subsidiaire de la Conférence des États parties à la Convention de 1970, les 22 et 23 mai 2019.


En savoir plus ...
Participation de la délégation de la République de Serbie à la Conférence internationale de l’UNESCO sur l’Eau, 13-14 mai 2019

La délégation de la République de Serbie, sous la direction de Mme Natasa Milic, Directrice par intérim de la Direction de l’eau de la République du Ministère de l’agriculture, des forêts et de la gestion de l’eau, a participé à la Conférence internationale de l’UNESCO sur l'Eau qui s’est tenue les 13-14 mai 2019 à Paris.

 

 


En savoir plus ...
Rencontre de la délégation de l'UNESCO avec le président de la République française Emmanuel Macron

Le 19 avril 2019, la Délégation de l'UNESCO a rencontré S. Exc. M. Emmanuel Macron, Président de la République française, afin de lui présenter le discours du Conseil exécutif de l'UNESCO suite à l'incendie tragique de la cathédrale Notre-Dame à Paris, France. Mme Audrey Azoulay, Directrice générale, M. Lee Byong-hyun, Président du Conseil exécutif de l'UNESCO et Mme Zohour Alaoui, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, ont dirigé la délégation, accompagnée de plusieurs ambassadeurs représentant les États membres de l'UNESCO. L'Ambassadrice Tamara Rastovac Siamashvili, Déléguée permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, a assisté à cette réunion en tant que Vice-présidente du Conseil exécutif de l'UNESCO.



Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 206e session du Conseil exécutif

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO participe à la 206e session du Conseil exécutif de l’UNESCO qui a lieu du 3 au 17 avril 2019.

Déclaration de la République de Serbie lors du débat en plénière de la 206e session du Conseil exécutif de l'UNESCO


En savoir plus ...
Présentation des Lettres de créance de l'Ambassadeur Tamara Rastovac Siamashvili

Son Excellence Mme Tamara Rastovac Siamashvili a présenté le 28 mars 2019 à Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, les Lettres de créance l'accréditant Ambassadeur et délégué permanent de la République de Serbie auprès de l'UNESCO.

 


En savoir plus ...
Présentation de l'ensemble national « Kolo » à l'UNESCO

L'Académie des danses traditionnelles grecques « Parthénon » et l'ensemble national « Kolo » de Serbie ont été présentés conjointement à l'UNESCO le 23 mars 2019.  Le spectacle a été ouvert par de brèves déclarations des représentants des Délégations permanentes de la Grèce et de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, Mme Maria Corantis et Mme Danijela Cubrilo, qui ont souligné l'amitié traditionnelle entre les deux pays et les deux peuples confirmée lors de plusieurs événements historiques même des plus difficiles. Des danses et des chants de différentes parties de la Grèce et de la Serbie ont été présentés et deux ensembles ont interprété plusieurs danses ensemble. 


En savoir plus ...
Soirée de gastronomie à l'UNESCO

A l'occasion de la Journée internationale de la francophonie, la Délégation permanente de la Serbie auprès de l'UNESCO a participé à la soirée de gastronomie organisée par le Groupe de la francophonie à l'Unesco, avec la présentation de la cuisine nationale serbe. La Directrice générale de l'UNESCO, Mme Audrey Azoulay, et la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la francophonie, Mme Lousie Mushikiwabo, ont souhaité la bienvenue aux participants à cet événement. 

 


En savoir plus ...
Participation à la Conférence mondiale de l'UNESCO « Principes de l'intelligence artificielle: vers une approche humaniste? »

Des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO ont participé le 4 mars 2019 à la Conférence mondiale de l'UNESCO intitulée « Principes de l'intelligence artificielle: vers une approche humaniste? ».


En savoir plus ...
Présentation de la cuisine serbe

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a organisé une présentation de la cuisine nationale serbe dans ses locaux le 25 février 2019. Le matériel vidéo de l’Office du tourisme de Serbie « Soulfood Serbia » a été visionné et les participants ont pu goûter aux spécialités de la cuisine nationale serbe préparées par les membres de notre délégation permanente à l’UNESCO.


En savoir plus ...
Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l'UNESCO

Cette année, au sein de l'UNESCO, la Délégation permanente de la République de Serbie a pris part à la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle qui a lieu le 21 février. A cette occasion ont été présentées les différentes publications en langue serbe portant sur le patrimoine mondial de la Serbie (éléments inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO sur proposition de la République de Serbie), ainsi que des œuvres d'Isidora Sekulić. La Serbie a également pris part au festival des plats traditionnels lors duquel les divers plats serbes ont été confiné par les membres de la délégation permanent. Des représentants de la délégation permanente ont également participé à la présentation de la culture nationale en récitant des poèmes de Jovan Dučić en serbe et en français.


En savoir plus ...
Présentation de la musique traditionnelle serbe

Le 21 février 2019, la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à Paris a organisé une présentation de la musique ethnique serbe, notamment celle du Kosovo et de la Metochie. Ce fut une occasion pour le public de se familiariser avec cet élément important de notre patrimoine culturel, qui fut abordé par des morceaux musicaux et des explications données par le jeune expert, musicologue et critique de la musique, M. Vojin Jagličić.
Grâce à la coopération effectuée entre la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO et l’Ensemble national « Kolo », les membres de cet ensemble ont interprété,  spécialement pour cette occasion, la chanson « Bilbil pile, ne poj rano ». Ce fut aussi l’occasion d’annoncer le spectacle de danses traditionnels de l’Académie de danse grecque « Partenon » et de l’ensemble de chanteurs et danseurs folkloriques de Serbie « Kolo » qui se tiendra au siège de l’UNESCO le 23 mars 2019.


En savoir plus ...
La réception à l’occasion de la Fête nationale de la République de Serbie

Le 14 février, une réception a eu lieu dans la résidence de l'ambassadeur de la République de Serbie en France à l'occasion de la Journée nationale de la République de Serbie. Des représentants de la délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO, des ambassadeurs et d'autres représentants de délégations permanentes d'États membres de l'UNESCO et du Secrétariat de l’UNESCO ont assisté à la réception. La Journée nationale de la République de Serbie, le 15 février, a été célébrée à l’UNESCO par le hissement du drapeau de la République de Serbie au sein du siège de l’Organisation.


En savoir plus ...
Présentation de la « Slava - Fête patronale » en tant que patrimoine culturel immatériel de la Serbie

Le 31 janvier 2019, dans les locaux de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO à Paris, a été présenté, en forme de vidéo matériel, la « Slava - Fête patronale » qui, en 2014, a été inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Pour cette occasion, les membres de la délégation ont confectionné une table festive en tant que partie inhérente de la célébration du saint patron de la famille. Lors d’une discussion interactive à distance avec Mme Danijela Filipović du Centre du patrimoine culturel immatériel de Serbie, les personnes conviées à cette soirée ont eu la possibilité de s'informer plus en détail avec la célébration de la Slava comme d’un patrimoine culturel immatériel vivant et reconnu sur un plan international plus large figurant sur la Liste représentative de l’UNESCO.


En savoir plus ...
La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO préside le Groupe électoral II de l'UNESCO (États d'Europe orientale)

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a assumé la présidence du Groupe électoral II (États d'Europe orientale) pour la période de six mois allant du 1er janvier au 30 juin 2019. Le groupe électoral II comprend 25 États membres de l'UNESCO.

 


En savoir plus ...
Présentation des éléments inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO

Le 13 décembre 2018, la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO a organisé dans ses locaux une présentation de matériel vidéo illustrant les éléments inscrits par la République de Serbie sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO (Slava - fête du saint patron familial, danse traditionnelle "Kolo" et chant accompagné du Gusle). 


En savoir plus ...
« Le chant accompagnant la Gusle » inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à sa 13e session qui se tient à Port Louis, République de Maurice, du 26 novembre au 1er décembre 2018, a décidé d’inscrire le « Le chant accompagnant la Gusle », proposé par la République de Serbie, sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. 


En savoir plus ...
Le film documentaire "Les Serbes à Corfou - cent ans après le Golgotha albanais"

La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO a organisé le 22 novembre 2018 à l’intention des représentants des Délégations permanentes des États membres et du Secrétariat de l’UNESCO le film documentaire "Les Serbes à Corfou - cent ans après le Golgotha albanais". 


En savoir plus ...
Participation de la délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 205e session du Conseil exécutif

La délégation permanente de la République de Serbie auprès de l’UNESCO a participé à la 205e session du Conseil exécutif de l’UNESCO qui s’est tenue du 3 au 17 octobre 2018. La République de Serbie est membre du Conseil exécutif de l’UNESCO pour la période de 2015 à 2019.
 


En savoir plus ...
Le Bondsteel cache au Monténégro la vue - L’INTERVIEW AVEC M. DARKO TANASKOVIC, L’AMBASSADEUR DE SERBIE AUPRES DE L’UNESCO

Le Bondsteel cache au Monténégro la vue - L’INTERVIEW AVEC M. DARKO TANASKOVIC, L’AMBASSADEUR DE SERBIE AUPRES DE L’UNESCO

 



Kosovo-et-Métochie – demande d’admission à l’UNESCO (2015)

Lettre du Premier Ministre de la République de Serbie, S. E. M. Aleksandar Vucic aux états membres de l’UNESCO – consulter ici.

Le document officiel du Conseil de sécurité de l’ONU contenant la lettre du Premier vice-président du gouvernement avec le portefeuille des Affaires étrangères – téléchargeable ici.

Déclaration de l’ambassadeur de la République de Serbie auprès de l’UNESCO, S. E. M. Darko Tanaskovic, lors du débat général de la 197e session du Conseil Exécutif de l’UNESCO, le 13 octobre 2015 – téléchargeable ici.

INTERVENTION  DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE SERBIE DEVANT LES AMBASSADEURS ACCREDITES A BELGRADE SUITE A LA PROPOSITON DE L’ALBANIE DE FAIRE ADHERER LA PRETENDUE REPUBLIQUE DU KOSOVO A L’UNESCO, Belgrade, le 16 octobre 2015  – téléchargeable ici.

Pourquoi le Kosovo est-il inéligible à l’Unesco ?
Pourquoi le Kosovo est-il inéligible à l’Unesco ? - téléchargeable ici

Extraits des documents internationaux concernant la destruction du patrimoine culturel serbe au Kosovo-et-Métochie – téléchargeable ici.

Film sur la destruction du patrimoine culturel serbe au Kosovo-et-Métochie – regarder ici

Photos à propos de la destruction du patrimoine culturel serbe au Kosovo-et-Métochie sont disponibles ici.



Nouvelles
Selaković devant le CS NU: le dialogue et la mise en œuvre des accords atteins sont le seul bon moyen de résoudre les questions ouvertes
Participation de la République de Serbie au débat plénier de la 212e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Priština a gravement mis en péril la paix et la stabilité régionale
Première ministre Brnabić au Sommet mondial virtuel sur la COVID-19 organisé par la Maison Blanche
Participation des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la réunion plénière du Mouvement des non-alignés au sein de cette Organisation
Marquant le Jour du Souvenir de tous les Serbes morts et expulsés dans l'Opération « Tempête ».
Le Président Vučić: Nous avons pris la décision - notre objectif c’est l'UE, mais la Chine est un partenaire important
La Serbie a atteint un grand succès dans le domaine de la numérisation
Élection de la République de Serbie parmi les membres du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles
Participation à «La semaine africaine» à l'UNESCO
Selaković a félicité la Journée de l’Afrique
Conférence virtuelle "L'art contemporain africain à l'ère de la pandémie"
Le ministre Selaković a présenté le nouveau service e-Consulat
Communiqué du ministre des Affaires étrangères Nikola Selaković
Réunion du Groupe électoral II avec le Directeur général de l'UNESCO
Directrice régionale de l’Unicef en visite en Serbie
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 211e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Selaković: Priština persiste à faire sa campagne de haine contre le peuple serbe
Selaković: L’extrémisme politique des Albanais au Kosovo et Metohija de plus en plus fort
Participation au débat en plénière de la 211e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Participation à la réunion du Bureau du Conseil exécutif
Gojković: La slivovitz notre candidate à l’inscription à l’Unesco
Commémoration du Jour du Souvenir des victimes de l'agression de l'OTAN
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la célébration de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale
Cérémonie du jour commémoratif du 17 mars 2004 – pogrom au Kosovo et Metohija
La République de Serbie au Mois de la Francophonie
Participation de la République de Serbie à la célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l'UNESCO
La Fête nationale de la République de Serbie
Participation des représentants de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la cérémonie de commémoration en ligne à l'occasion de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la deuxième partie de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Inscription de la poterie de Zlakusa sur la Liste représentative de l'UNESCO du patrimoine culturel immatériel de l'humanité
La présidence du Comité du Conseil exécutif de l'UNESCO sur les partenaires non gouvernementaux par la République de Serbie
La participation au débat général de la 210e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Participation à la 5e Conférence internationale sur l'éducation à la citoyenneté mondiale
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie à la réunion virtuelle informelle des membres du Conseil exécutif de l'UNESCO
Participation à la session de l'Assemblée générale des États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel
La participation à la réunion virtuelle de soutien au Liban après la tragique explosion à Beyrouth
Proclamation de « Djerdap » comme premier géoparc mondial de l'UNESCO en Serbie
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO au débat plénier de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la session spéciale du Conseil exécutif de l'UNESCO
La Délégation permanente de la République de Serbie a rejoint le Groupe des amis de la solidarité et de l'inclusion avec l'éducation à la citoyenneté mondiale
Message spécial du Premier Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères de la République de Serbie Ivica Dačić à l'occasion du 25 mai, la Journée de l'Afrique et la Journée de l'amitié de la République de Serbie avec les peuples d'Afrique
LES TOURS VIRTUELS À TRAVERS LES CONTENUS CULTURELS
Réunion pour les pays candidats à l'adhésion à l'UE
Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l'UNESCO
Vernissage de l'exposition « Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle en Serbie - l'exemple du village Kovačica »
Participation de la République de Serbie à la session du Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles
Réception à l'occasion de la Journée nationale de la République de Serbie
Journée internationale des femmes et des filles dans les sciences
Signature du dossier de proposition d'inscription pour l'extension du site sériel du patrimoine mondial « Forêts de hêtres anciennes et primitives des Carpates et d'autres régions d'Europe »
Journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste
La rencontre avec le Président du Conseil exécutif de l’UNESCO
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 208e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Participation du ministre de l'éducation, des sciences et du développement technologique de la République de Serbie, M. Mladen Šarčević, à la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO
articipation du ministre de la culture et des médias de la République de Serbie, M. Vladan Vukosavljević, à la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO
Ré - élection de la République de Serbie au Conseil exécutif de l'UNESCO
Visite du Président de la République de Serbie à l'UNESCO
Conférence et concert de M. Emir Kusturica à l'UNESCO et visite du Ministre de la Culture et des Médias S. Exc. M. Vladan Vukosavljevic
Exposition sur le patrimoine culturel immatériel de Serbie
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 207e session du Conseil exécutif de l'UNESCO
Reunion du Groupe preparatoire du Conseil executif de l'UNESCO
Participation au dejeuner traditionnel des ambassadeurs des pays membres et candidats a l'UE avec la Directrice general de l'UNESCO Audrey Azoulay
Visite de la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Audrey Azoulay à la République de Serbie
Candidature de la République de Serbie pour la ré-élection au Conseil Exécutif de l'UNESCO
Participation de la République de Serbie à la session du Comité du patrimoine mondial
Participation à la conférence internationale de l'UNESCO et de la présidence française du G7
Participation à la conférence dans le cadre du projet de l'UNESCO "Raviver l'esprit de Mossoul"
Cocktail dînatoire à l'occasion de l'achèvement de la présidence de la République de Serbie du Groupe électoral II (pays d'Europe orientale)
Participation de la République de Serbie à la réunion du Conseil international de coordination du Programme sur l'homme et la biosphère (MAB) de l'UNESCO
Réunion des groupes électoraux à l'UNESCO
Participation de la République de Serbie à la Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (Convention de 2005)
Semaine africaine à l'UNESCO
Message spécial du Premier Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères de la République de Serbie Ivica Dačić à l'occasion du 25 mai, Journée de l'amitié de la République de Serbie avec les peuples de l'Afrique
Participation de la République de Serbie à la Cinquième Réunion des États parties à la Convention de 1970
Participation de la délégation de la République de Serbie à la Conférence internationale de l’UNESCO sur l’Eau, 13-14 mai 2019
Rencontre de la délégation de l'UNESCO avec le président de la République française Emmanuel Macron
Participation de la Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 206e session du Conseil exécutif
Présentation des Lettres de créance de l'Ambassadeur Tamara Rastovac Siamashvili
Présentation de l'ensemble national « Kolo » à l'UNESCO
Soirée de gastronomie à l'UNESCO
Participation à la Conférence mondiale de l'UNESCO « Principes de l'intelligence artificielle: vers une approche humaniste? »
Présentation de la cuisine serbe
Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l'UNESCO
Présentation de la musique traditionnelle serbe
La réception à l’occasion de la Fête nationale de la République de Serbie
Présentation de la « Slava - Fête patronale » en tant que patrimoine culturel immatériel de la Serbie
La Délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO préside le Groupe électoral II de l'UNESCO (États d'Europe orientale)
Présentation des éléments inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO
« Le chant accompagnant la Gusle » inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO
Le film documentaire "Les Serbes à Corfou - cent ans après le Golgotha albanais"
Participation de la délégation permanente de la République de Serbie auprès de l'UNESCO à la 205e session du Conseil exécutif
Le Bondsteel cache au Monténégro la vue - L’INTERVIEW AVEC M. DARKO TANASKOVIC, L’AMBASSADEUR DE SERBIE AUPRES DE L’UNESCO
Kosovo-et-Métochie – demande d’admission à l’UNESCO (2015)
Archives des nouvelles